Si le sud de la Martinique est plutôt propice au tourisme avec ses grandes et belles plages, ses hôtels et ses routes pas trop sinueuses, le nord représente la face sauvage de l'île, avec son volcan, la jungle et un relief à faire pâlir plus d'un embrayage de voiture de location :


Montagne Pelée
Au pied de la montagne Pelée, l'atmosphère tropicale est fascinante et le chemin plutôt escarpé !

Côté mer des Caraïbes, c'est à Saint Pierre que nous avons passé le plus de temps. L'ancienne capitale de l'île a perdu son statut de ville majeure après avoir été détruite par l'éruption de 1902 (29 000 morts !) mais conserve aujourd'hui ses plages de sable noir et ses ruines qui témoignent de la violence de l'éruption :

Ruines de Saint Pierre au pied du volcan

Plage du Nord Caraïbe
Plage de sable noir et couleurs magnifiques aux abords du Prêcheur

Du côté de l'Atlantique, le nord de l'île ne permet pas la baignade en raison d'un océan déchaîné. A la presqu'île de la Caravelle, nous avons l'occasion de faire une belle et longue randonnée se terminant par la découverte d'une baleine en mer grâce à l'oeil entrainé d'un promeneur local :

Baleine à l'horizon !

Basse Pointe
Barques de pêche à Basse Pointe

Notre meilleure expérience sur l'île Martiniquaise demeure probbalement la journée excursion en catamaran à l'îlet Chancel puis à la baignoire de Joséphine depuis le port du François. L'occasion de voir des iguanes, de se baigner dans les fonds blancs et d'admirer étoiles de mer, oursins et coraux à l'aide de masque et tuba. Une grande et belle journée marquée par de gros coups de soleil !

Iguane, îlet Chancel
Iguane sur l'îlet Chancel, visité lors d'une journée en catamaran

Eaux claires à la baignoire de Joséphine

Adeline apprécie la promenade en catamaran

Il y aurait encore beaucoup à dire sur la Martinique, aussi je préfère vous laisser parcourir mes 4 derniers albums de photos commentées pour en voir et en découvrir davantage. Chacun d'entre eux contient 20 à 30 photos :

Journée en catamaran :

Le Nord Atlantique :

Le Nord Caraïbe :

Fleurs et jardin de Balata :

Réactions : 

9 mois après être revenus en France, en quoi notre expatriation continue d'influencer notre quotidien ? Tout d'abord, l'esprit voyageur ne nous a pas abandonné puisque nous sommes allés en Martinique il y a quelques semaines et que nous serons en Norvège dès la fin du mois de Juin !


L'Amérique nous a montré plus d'une fois que lorsque l'on veut vraiment quelque chose, alors le plus dur est d'y croire et de se donner les moyens d'y arriver. Une fois cette étape franchie, le plus dur est fait. Leçon reçue cinq sur cinq !

Plage des Salines
La plage des Salines, ou "plage de carte postale"

Cette philosophie s'applique aussi et surtout à mes deux grands projets en cours pour 2011, lesquels doivent beaucoup à notre épopée Nord Américaine.

Tout d'abord, il y a bien entendu le livre de notre expatriation dont l'écriture continue de progresser (86% d'avancement and counting) mais plus récemment c'est ma carrière d'arbitre de foot qui est revenue au premier plan puisqu'après de longs mois d'entrainement et de préparation physique et théorique, j'ai satisfait à différents tests qui me permettent d'envisager une belle évolution pour la saison prochaine, même si le chemin sera encore long et semé d'embuches...

Tout ceci ne serait jamais arrivé sans notre passage aux USA et le changement qu'il a opéré sur notre mentalité et notre état d'esprit, j'en suis convaincu. Je ne compte plus le nombre de fois où je fais la remarque "Mais vous êtes trop Français !" à mes collègues ou amis... Mais trêve de bavardages et place à notre sujet du jour, la Martinique !

Streets of Fort de France
Dans les rues étroites de Fort de France, la circulation est diabolique mais le dépaysement est bien là !

La Martinique, c'est la vie en France à 7000 kilomètres de la métropole. En une semaine passée sur l'île aux fleurs, nous avons pourtant assisté à plusieurs scènes traduisant un dépaysement indéniable :

  • Un combat d'iguanes fraichement tombés d'un arbre à quelques mètres de nous !
  • Une voiture arrêtée en plein milieu de la route pour... photographier une grosse mygale en train de traverser !
  • Les pêcheurs qui déchargent les filets de leurs barques pour les vider instantanément sur un étalage en bordure de plage trois mètres plus loin !
  • Les petits marchés aux fruits frais qui s'improvisent sur les rond points le long des routes nationales !
  • Les locaux qui font de l'auto stop partout, tout le temps, même la nuit !
  • Un rythme de vie décalé, tout le monde debout à 5h30 et la nuit qui tombe dès 18 heures !
Sainte Luce
La petite ville de pêcheurs de Sainte Luce, à deux kilomètres de notre hôtel

Et pourtant, pas moyen d'oublier que nous étions en France car il y a des radars automatiques partout, le même code de la route, les mêmes panneaux et bien évidemment tout le monde parle français, même si le créole est extrêmement pratiqué et utilisé un peu partout :

Les traductions en créole, j'adore !

Bien évidemment, le climat est bien plus chaud qu'en métropole, jusqu'à 35 °C lors de nos vacances, si bien que nous avons pris de sacrés coups de soleil. L'avantage de la Martinique, c'est que lorsqu'il fait chaud, on se gare en bord de route, on enfile le maillot de bain et on apprécie le reste :

Grande anse des Salines
Plage des Salines

Palmier
Plage de l'anse corps de garde, a.k.a. plage de l'hôtel !

Ce qui amusant aussi, c'est la quasi totale absence de vitres aux fenêtres. En Martinique, on trouve surout des fenêtres à jalousies, c'est à dire des espèces de volets orientables qui permettent de laisser circuler l'air dans la maison, comme ci-dessous aux Anses d'Arlet :

Rue principale des Anses d'Arlet, sur la côte Caraïbe, avec un exemple coloré de fenêtres à jalousies

Avant de céder la place aux diaporamas commentés des différents secteurs du sud de l'île, je ne peux m'empêcher de vous montrer quelques clichés de coucher de soleil :

Coucher de soleil sur le Diamant
Le rocher du Diamant à l'horizon

Lumière magique
Plage de l'anse mabouyas

Avons nous aimé la Martinique ? La réponse est dans mes photos, sans aucun doute ! Pour une meilleure découverte du sud de l'île, je vous invite à visionner non pas un mais trois diaporamas de Fort de France, du Sud Atlantique et du Sud Caraïbe (respectivement 19, 18 et 38 photos).

Fort de France :


Sud Atlantique :

Sud Caraïbe :

La suite au prochain épisode !

Réactions :