North Cascades, Washington

13:45 lundi 29 novembre 2010

Nous y voilà enfin ! Après Seattle, Forks, les Olympics, le Mont Saint Helens, le Mont Rainier et Vancouver, cet article sur les North Cascades vient clôturer notre retour sur nos vacances dans l'état de Washington ayant eu lieu en Juillet dernier. 9 jours, 7 articles et autant de destinations parcourues en voiture après un vol pour Seattle... C'était bien, la vie aux USA !


Nous deux devant un lac bien turquoise dans la chaîne des Cascades

Comme leur nom de l'indique pas, les North Cascades sont une chaîne de montagnes qui marque la fin d'une barrière de 1100 kilomètres de montagnes débutant dans le nord de la Californie (pas très loin des Alpes Californiennes et de Yosemite, souvenez vous !) et comportant la bagatelle de 26 volcans, dont les deux que nous sommes allés voir de près dans les articles précédents...

La highway 20 après le Washington pass

Le parc national des North Cascades s'articule principalement autour de la Highway 20 qui traverse la chaîne de montagnes d'Est en Ouest. Les plus courageux s'aventurent dans les montagnes pour faire de l'alpinisme tandis que les plus "touristes" se contentent de suivre la route et de goûter aux eaux des nombreux lacs artificiels du parc.

En effet, ce ne sont pas moins de trois barrages estampillés "Seattle city light"qui produisent 91 % de l'électricité de la ville située à environ 200 kilomètres à vol d'oiseau !

Il y a tout de même de jolies cascades dans les Cascades

Le parc est avant tout un paradis pour randonneurs. Comme souvent, je n'ai pu résister à l'appel du sentier de promenade difficile, cette fois-ci pour voir le plus grand des barrages du parc, le Ross Dam :

Ross Dam

Bénéficiants d'un temps parfait, nous avons admiré ces paysages de montagne aux couleurs magnifiques :



Le soir, nous avions réservé une cabane dans un camping perdu vers la sortie du parc. Un mauvais souvenir tant l'odeur des lieux était nauséabonde, sans parler des mouches et autres bestioles qui y vivaient... Ne vous fiez pas à la photo ci-dessous, le Skagit River Resort, c'était vraiment nul !

Heureusement, un bon dîner dans un restaurant local nous a remonté le moral. Son propriétaire d'origine Italienne nous a en effet raconté combien il aimait la France, citant toutes les villes où il était allé (de Nice à Paris en passant par Toulouse et Lyon) et se demandant comment deux jeunes Français avaient pu atterrir ici dans l'état de Washington alors qu'ils vivaient dans un si beau pays... Et bien c'est simple, on a pris US Airways ! Et on est prêts à le refaire, en plus !

La cabane pour la nuit

Et bien voilà pour les Cascades et l'état de Washington. Un très beau voyage qui nous aura permis de découvrir cet état méconnu au travers de toutes ses richesses naturelles. Sans aucun doute l'un de ces endroits qui changent l'image que l'on peut avoir des USA !

Toutes nos photos des Cascades (24) sont en diaporama commenté ci-dessous :


Réactions : 

Nos USA : Le Wyoming

14:10 lundi 22 novembre 2010

La question nous a été posée des dizaines de fois : Qu'est ce que vous avez préféré aux USA ? Quel est le plus bel état ? La meilleure ville ? Et nos réponses ont souvent été décevantes : On ne sait pas, on en a vu tellement que c'est difficile de choisir des favoris. Du coup, j'ai décidé de revenir sur nos coups de coeur en commençant par les états qui nous ont "fait quelque chose", cette semaine sera donc celle du Wyoming...


Teewinot mountain
Teewinot mountain et le Jackson lake

Avez vous déjà été pris dans des embouteillages causés par des bisons ? Réveillé la nuit par le hurlement des loups ? Assisté au brame de cerfs sous les fenêtres de votre hôtel ? Surpris par les hurlements d'une meute de coyotes à la tombée de la nuit ? Observé une maman élan et son petit en train de se rafraîchir au bord d'un lac de montagne ?

Tout ceci, nous l'avons vécu en moins d'une semaine passée dans le Wyoming qui est l'endroit le plus sauvage où j'aie mis les pieds à ce jour. A mon sens, c'est également une condition suffisante pour se ruer sur un billet d'avion et y passer des vacances !

Mammoth Hot Springs' Deer
Cerf à Mammoth Hot Springs

Peut être que c'est parce que nous avions bénéficié d'une météo quasi parfaite durant ce voyage, mais je ne peux pas m’empêcher de penser que le Wyoming était également plus fort en couleurs que tout ce que j'avais vu auparavant. Tout était si parfaitement sauvage et loin de toute pollution (2 habitants par km² dans cet état !) que les couleurs semblaient éclatantes comme jamais. Il faut dire aussi que la visite de Yellowstone n'y est pas étrangère :

West thumb basin
Yellowstone Lake et ses sources chaudes

Grand prismatic spring
Grand Prismatic Spring

Et oui, avec Yellowstone le Wyoming abrite deux tiers des geysers de notre planète et un super volcan capable à lui seul de plonger le ciel mondial dans l'obscurité totale pendant deux ans avec les cendres qu'il dégagerait si il venait à entrer en éruption... Qu'un endroit aussi dangereux soit une telle source de vie animale et végétale est assez paradoxal mais tellement sauvage et magnifique :

Grand Canyon of the Yellowstone
Grand Canyon of the Yellowstone

Lorsque le moment de quitter le Wyoming fût venu, j'ai eu ce sentiment que seuls de très rares endroits m'ont fait vivre : Celui de se demander pourquoi retourner à la civilisation, pourquoi ne pas rester ici, construire une cabane au pied de ces montagnes et y vivre au jour le jour, plutôt que de travailler au quotidien pour pouvoir s'y payer des vacances ?

D'ailleurs, que ce soit les rangers des parcs nationaux ou les employés de l'hôtel, nombreux sont ceux nous ayant confié avoir atterri dans le Wyoming de cette façon là : Ils l'ont visité et ont tout fait pour y revenir et ne jamais en repartir... Je me souviens d'ailleurs avoir demandé à Adeline : "On construit un hôtel et on s'installe ici ?". Elle n'a pas répondu par la négative, alors qui sait...

Hayden Valley
Hayden Valley

Conquis par le Wyoming ? Prenez le prochain vol pour Jackson et vous ne le regretterez pas car même si nous n'avons pas tout vu de cet état, cet aperçu a suffit à nous conquérir. A l'époque, j'avais d'ailleurs rédigé la bagatelle de sept articles que je vous invite à redécouvrir pour en savoir plus :
Et puis bien entendu nos meilleures photos sur Flickr et toutes les autres sur Picasa.

Si cet article vous a plu, d'autres lieux mémorables viendront compléter cette nouvelle série "Nos USA" au fil du temps. Il y aura même des photos inédites, c'est promis !

Réactions : 

Le naming aux USA

13:51 lundi 15 novembre 2010

Qu'est ce que le naming ? C'est une pratique extrêmement courante aux USA qui consiste à donner à un stade ou un building le nom d'une entreprise pour une durée déterminée, moyennant de gros sous.


Le "Wachovia center" de Philadelphie a été rebaptisé "Wells Fargo center" cet été à la fin d'un contrat de naming de 7 ans

Au début, cela ne choquait pas vraiment les expatriés que nous étions puisque la plupart de ces marques (bien souvent des banques) nous étaient inconnues. C'est lorsque l'on a appris que David Beckham jouait au Home Depot center avec son équipe des Los Angeles Galaxy que l'on a réalisé à quel point le naming pouvait être ridicule... Pire encore ? Le Pizza Hut park du FC Dallas !

Les Phillies jouent au Citizens Bank park de Philadelphie, une enième banque ayant donné son nom à une enceinte sportive

Si les stades Américains sont pratiquement tous devenus victimes du naming, il est également de plus en plus fréquent de voir cette mode appliquée aux buildings, comme la Willis Tower (anciennement Sears Tower) à Chicago ou le Comcast center à Philadelphie.

Le plus bizarre dans l'histoire est évidemment lorsque le lieu change de nom plusieurs fois au cours de sa "vie"... Pour le coup, cela n'arrive pas très souvent car un immeuble dépassant les 20 ans d'âge commence à être considéré comme "vieux" et ne dépasse que rarement les 30 à 40 ans d'existence. Après cela, on rase tout et on recommence !

Lincoln Financial Field, encore une banque pour le stade de foot US de Philly !

Et en Europe, le naming, on en est où ? Et bien l'invasion a commencé en Allemagne (Allianz Arena, Mercedes Benz Arena...), en Angleterre (Emirates Stadium, Reebok Stadium) et très bientôt en France puisque le nouveau stade du Mans s’appellera MMArena, au nom de la compagnie d'assurances locale... Lille, Lyon et Nice pourraient faire de même pour aider à financer leurs nouveaux stades.

Alors, à quand un stade Peugeot à Sochaux, un parc des Emirats à Paris et un stade PMU ou Carrefour à la place du stade de France ? Et la tour Eiffel renommée en tour Crédit Agricole ? Le plus tard possible, j'espère...

Réactions : 

Mont Rainier, Washington

13:16 lundi 8 novembre 2010

4392 mètres d'altitude, 26 glaciers, 382 lacs, 470 ruisseaux et 9 cours d'eau d'importance : Voici les caractéristiques du parc national du Mont Rainier, le géant volcanique érigé à 160 kms de Seattle et voisin du célèbre Mont Saint Helens. Notre voyage dans l'état de Washington ne pouvait pas ignorer cette étape rafraîchissante en plein mois de Juillet !


Le Mont Rainier vu depuis l'hôtel à Paradise (1650 m d'altitude)

Bien visible depuis Seattle, le Mont Rainier est un volcan en activité. Les rangers nous ont en effet indiqué qu'il n'était pas rare de voir des fumerolles à l'approche du sommet et même des endroits où la neige fond systématiquement autour des différents cratères du volcan. Vous avez bien lu, le géant glacé comporte plusieurs cratères volcaniques !

Réflection dans un des... Reflection Lakes !

On pourrait penser qu'un parc national dédié à une montagne n'a qu'un intérêt limité et que la visite n'est est que plus rapide. Il n'en est rien car le Mont Rainier, de par ses dimensions hors normes, stoppe les nuages en provenance du proche océan Pacifique pour générer son propre micro climat qui se traduit par des quantités de neige assez incroyables : 28,5 mètres de neige sont ainsi tombés à Paradise durant l'hiver 1971-1972 !

Le Paradise Inn où nous avons séjourné a l'habitude d'être couvert de plusieurs mètres de neige...

Bien entendu, ces grandes quantités de neige génèrent d'innombrables rivières, ruisseaux et autres lacs pour le plus grand bonheur des photographes et des randonneurs :



Le Mont Rainier est également réputé pour ses magnifiques étés durant lesquels une très courte période sans neige permet d'assister à la spectaculaire floraison de fleurs des montagnes à Paradise (d'où le nom). Malheureusement pour nous, la neige était encore trop présente en ces 5 et 6 Juillet, ce qui ne nous a pas empêché de voir quelques jolis préludes :



En raison de l'altitude et de la neige, nous ne sommes pas trop sortis des sentiers battus et n'avons donc pas vu énormément d'animaux sauvages. Cependant, fidèle à mes habitudes, je n'ai pas pu m'empêcher de montrer le bout de mon objectif lorsque le soleil s'est couché :

Sunset at Paradise

Et puis, cet incroyable Mont Rainier qui, quelque soit l'angle et la distance capture l'attention de tous les visiteurs :

Lors de notre arrivée en avion sur Seattle, seul le mont Rainier et quelques uns de ses voisins émergeaient par dessus les nuages. Pas étonnant !

Magnifique paysage de montagne

Pour voir toutes les photos commentées (40) du Mont Rainier, cela se passe dans le diaporama ci-dessous :

Réactions : 

Il y a 3 ans, Adeline et moi étions sur le point de nous marier afin de pouvoir nous envoler vers les Etats Unis . Nous n'avions alors encore jamais pris l'avion et partions donc dans l'inconnu le plus total (la petite histoire est par ici) d'autant plus que notre baptême de l'air aura été une belle galère.

Depuis, beaucoup d'eau a coulé sur les ponts et nous sommes en quelque sorte devenus des "globe trotters" puisque nous avons parcouru la bagatelle de... 125 000 kilomètres. C'est plus de trois fois le tour du monde !

Nos vols internes aux USA (18 au total, 5 compagnies et 10 aéroports différents)

Bien entendu, les vols internationaux entre Philadelphie et Paris (12 pour moi) ont largement contribué à créer cette distance qui représente aussi un tiers de la distance Terre - Lune ! Tous ces vols n'ont pas toujours été qu'une partie de plaisir et US Airways nous aura parfois joué quelques tours... En tout et pour tout, nous avons passé six jours et demi assis dans un avion !

C'est sans compter les nombreux road trips, dont le plus fou reste celui de 1500 kms entre la Floride et Philadelphie.

Survol du Grand Canyon... Ma plus belle photo prise à travers un hublot !

Aujourd'hui, nous sommes de retour à la case départ. Et je ne vous cacherai pas que si j'écris cet article, c'est parce que ces voyages nous manquent déjà... Bien entendu, nous commençons à accumuler des jours de congés qui seront mis à profit en 2011, vous pouvez nous faire confiance là dessus...

En 2010, nous avons vu le Texas, Chicago, le Maine, un petit tour à San Francisco pour moi puis le Far West en famille et Seattle et l'état de Washington pour finir. En 2011, nous verrons la Norvège, la Suisse, l'Autriche, l'Allemagne, Paris et très probablement un petit tour dans le sud de la France également.

Manhattan Bridge, New York City

Bien entendu, nous songeons aussi à l'Australie, l'Irlande, l'Ecosse, la Nouvelle Zélande, l'Alaska et davantage de Canada, qui seraient d'excellents candidats pour une prochaine expatriation puisque tous au moins anglophones ! Il y a tellement de choses à voir et à faire sur cette planète... Ce blog n'est pas prêt de s'arrêter. Just wait and see!


Réactions :