Le code du drapeau Américain

13:00 mercredi 25 août 2010

L'une des premières choses qui frappe lorsque l'on arrive aux USA est l'omniprésence du drapeau US : Sur les autobus, les métros, devant tous les édifices, la plupart des maisons et bien entendu les entreprises qui veulent attirer la clientèle patriotique en affichant des drapeaux en masse (parfois de très très grande taille !).

J'ai donc voulu en savoir plus et ai questionné plusieurs collègues qui m'ont appris l'existence d'un "code du drapeau Américain" dont je vais vous parler aujourd'hui.
Ce code du drapeau définit des règles très strictes et assez incroyables. Jugez plutôt :

  • Le drapeau Américain, affiché en extérieur, doit être descendu et retiré chaque nuit sauf si il est éclairé par un projecteur. On ne peut pas laisser les USA dans l'ombre !
  • De même, le drapeau ne doit pas être exposé à la pluie et aux vents violents.
  • Le drapeau ne peut être porté en pin's ou en badge que si ce dernier est positionné près du coeur du porteur.
  • Le drapeau Américain doit être considéré comme un être vivant. Il est irrespectueux et illégal de le jeter à la poubelle. Des corbeilles spécifiques sont prévues à cet effet en divers lieux publics. Les drapeaux usagés sont ensuite incinérés selon un protocole précis.
  • Il est interdit de poser le drapeau Américain sur le sol ou de lui marcher dessus. De même, il est interdit de le tremper dans un liquide quelconque.
  • Lorsqu'il est sur un mât comportant de multiples drapeaux, le drapeau des USA doit être celui placé tout en haut. Il est illégal de placer le drapeau Américain en dessous d'un autre drapeau !
  • Le drapeau ne peut être affiché abîmé. Il doit être immédiatement remplacé si il devient usagé.
Il existe également un protocole spécifique pour plier le drapeau, l'afficher correctement, le déployer dans la bonne direction, etc. ainsi que de nombreuses autres règles et... chansons à la gloire du drapeau. A ce point, c'est en fait pratiquement un culte !

D'ailleurs, tous les matins, les élèves des écoles Américaines doivent réciter le "pledge of allegiance" en classe, jusqu'au niveau lycée selon le souvenir de mes collègues :

"Je jure allégeance au drapeau des États-Unis d'Amérique et à la République qu'il représente, une nation unie sous l'autorité de Dieu, indivisible, avec la liberté et la justice pour tous."

Notez au passage que les USA ne reportent qu'à l'autorité de Dieu et de personne d'autre. "One nation under God" et dont le drapeau doit être au dessus de tous les autres. Entre Dieu et le reste du monde. Ni plus ni moins. Ça c'est du patriotisme !

Pour finir, une petite question à laquelle je vais vous demander de répondre dans les commentaires. Lorsque le drapeau Américain est mis en berne (décès d'un membre important du gouvernement, commémoration militaire, etc.), tous les drapeaux US doivent suivre le même protocole à l'exception d'un seul, lequel ???

Good luck!

Réactions : 

From Philadelphia to Besançon

13:23 mercredi 18 août 2010

Voici l'article le plus difficile à écrire de l'histoire de ce blog puisque samedi dernier, nous avons soigneusement fait nos valises. En plus des vêtements, nous avons emporté tous nos diplômes, livret de famille, documents d'achat de la maison et autres papiers irremplaçables, au cas où... Toutes les choses les plus importantes de notre vie devaient donc tenir dans les bagages : Mission accomplie ou presque puisque mon chéquier est parti dans le déménagement...


Notre vie en six bagages. Voilà de quoi passer un mois sans domicile fixe pendant que nos affaires traversent l'océan.

Nous avons ensuite fait le ménage puis rendu les clés de la maison de Mount Laurel. On ne réalise pas encore vraiment, même si le retour devient plus que concret. Direction Philly ensuite pour dire au revoir à "notre" ville.

Sur les marches de Rocky, dernière photo devant Philly. Et avec le sourire, s'il vous plaît !

Ensuite petit repas à Johnny Rockets sur South Street :

La danse des employées de Johnny Rockets

South Street

Après ces dernières aventures, nous avons pris le chemin de l'aéroport. Tout doucement, jusqu'à la porte A25 :

Cette fois-ci, pas de tempête de neige, de tornade ou de copilote bloqué aux toilettes. Ce vol partira bien à l'heure...

Nous embarquons facilement et sans surcharge avec nos nombreux sacs grâce à mon nouveau statut de membre silver preferred US Airways. Ensuite, l'avion décolle et la réalité du départ nous frappe de plein fouet.

On ne voulait pas y penser ni en prendre vraiment conscience mais il n'y a plus le choix : Toutes les images et différents souvenirs ressurgissent d'un coup et voir Philly puis le New Jersey s'éloigner s'avère être très douloureux... Les yeux s'embuent sans que l'on ne puisse rien y faire. C'est la vie...

Arrivée sur les côtes Anglaises au petit matin

Le vol se passe sans encombre et se termine par un joli lever de soleil sur les côtes Anglaises. En revanche, les côtes Françaises annoncent la couleur : Gris. Le ciel est bien couvert et c'est la pluie qui nous accueille à Paris.

Le vrai choc intervient cependant à Besançon où ce sont des sacs d'eau et une température de 15°C qui nous souhaitent la bienvenue. Partis de Philly à 32 °C en short et t-shirt, on ne pensait pas vraiment arriver en plein hiver le 15 Août en Franche Comté... On réalise alors que les parapluies sont eux aussi partis dans le déménagement. Tant pis...

Mes parents et mes frères sont là pour nous accueillir et lorsque la pluie se calme, nous nous promenons en famille autour de Besançon.

Justificatif de domicile et téléphone portable, éléments essentiels de survie

Depuis dimanche, nous avons bien progressé sur le prêt immobilier puisque les offres finales des banques devraient nous parvenir en fin de semaine. Mes efforts de harcèlement pour emménager mi-Septembre semblent porter leurs fruits, d'autant plus que notre container devrait arriver au port du Havre le 10 Septembre.

En revanche, nous avons appris à nos dépends qu'en France, il est impossible de rien faire sans justificatif de domicile ni téléphone portable. Le problème, c'est que pour obtenir un portable, il faut un justificatif de domicile ! Ainsi Adeline se fait quasiment refouler des agences d'intérim car elle n'a ni l'un ni l'autre.

Pour ma part, ayant oublié mon chéquier dans le déménagement, je dois effectuer certaines transactions par virement bancaire. Et bien, vous ne me croirez pas mais même pour faire un virement bancaire il faut un téléphone portable de nos jours ! Il faut en effet recevoir un code de sécurité par SMS... Les difficultés sont souvent là où on ne les attend pas. Heureusement qu'en réfléchissant un peu on finit toujours par trouver des alternatives.

Conclusion

Et bien voilà, nous sommes de retour. Tout n'aura pas été facile mais nous n'avons vraiment pas à nous plaindre car dans l'ensemble le plan sans déroule sans véritable accroc. Vous vous demandez donc maintenant si nous sommes heureux d'être rentrés, puisque c'est ce que tout le monde nous demande.

Ma réponse bateau est : Je dirais que oui puisque c'est notre choix. En fait, avec le décalage horaire, la fatigue et le fait de devoir courir à droite et à gauche pour finaliser les dossiers en cours (portable, prêt, reprise du foot, etc.), on n'a pas vraiment le temps d'apprécier quoi que ce soit. Surtout si on ajoute à cela le fait qu'il aura fallu 48 heures avant de voir le soleil pour la première fois. Oh, je vous rassure, la pluie a repris depuis.

Et puis il faut aussi reprendre l'habitude de vivre en France. Finis le soleil, les sourires, les compliments, la bonne humeur permanente et les magasins qui ne ferment jamais. Place aux chambrages, aux tacles glissés au niveau du genou et au stress de courir partout avant que tout ne ferme à 19h. C'est pas facile d'être différent, parole d'arbitre. En deux ans et demi, on en oublie des choses.

Heureusement, il y a le sens de l'humour Français qui est bien plaisant à retrouver. Et la famille, les copains et les collègues. Reste à récupérer la forme en digérant le décalage horaire et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes. Again:

Don't worry, be happy !

Réactions : 

This is it...

16:52 jeudi 12 août 2010

Hier était mon dernier jour de travail aux USA. Un jour bizarre, cela va sans dire. Juste avant midi, mon manager me dit de ne pas bouger car on a un "secret meeting" (réunion secrète) dans deux minutes. Au vu du silence planant au dessus de tous les autres bureaux désertés, je savais alors que je ne pourrais plus échapper à la cérémonie de départ qui était imminente et organisée sans que je n'en sache rien...


Avec mon gâteau de départ et mon maillot de foot cadeau souvenir : Celui de l'équipe de Philadelphia Union ! Derrière moi, les sandwiches et le Coca !

Ce sont donc une bonne vingtaine d'employés qui m'attendaient dans la grande salle de réunion de l'entreprise. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'Adeline, complice, soit là aussi. Et puis il y avait des cadeaux, un gros gâteau et repas pour tout le monde ! Une vraie belle surprise !

J'ai eu des cadeaux "culturels" très sympas et rigolos, comme un puzzle en 3D de la maison blanche, mais ma préférence va vers le maillot de l'équipe de foot de Philly que j'ai aussitôt enfilé et gardé jusqu'à la fin de la journée. Une petite fête à l'Américaine bien appréciée.

De gauche à droite, Pete, Mike, moi, Kris et Animesh, mon équipe aux US

Après le repas, Adeline est rentrée à la maison et j'ai essayé de continuer de travailler comme si de rien n'était. Pas simple cependant de partir comme ça... Au final, avec toutes les personnes venues me dire au revoir, je pense être le dernier à avoir quitté le bureau hier soir.

Pas le temps de trop se morfondre puisque sitôt rentré à la maison, nous devions finir de préparer nos valises en essayant de ne rien oublier. En effet, tout ce qui ne part pas avec nous finira dans le container et sera donc inaccessible pendant un mois.

Le camion des déménageurs devant la maison ce matin (avec la pelouse toute neuve posée par nos proprios le week end dernier !)

Aujourd'hui, nous avons donc passé le plus clair du temps à guider les déménageurs et à les regarder faire. C'est à la fois bizarre et intéressant car ils font ça très bien, en tous cas bien mieux que nous ne l'aurions fait. La maison s'est donc remplie petit à petit de toutes sortes de cartons et emballages.

Mon chapeau de cowboy sur un carton de déménagement... Snif !

La cuisine emballée dans le couloir

Demain Vendredi, les déménageurs seront de retour pour terminer l'emballage et tout emporter. Samedi soir, nous serons dans l'avion pour Paris. Dimanche matin, dans le train pour Besançon. Et Lundi, de retour au boulot !

Tout va donc très vite et c'est mieux comme ça. Le blog quant à lui démarre un rythme plus tranquille avec un seul article par semaine jusqu'à la fin de l'année. Du coup, l'écriture du livre va pouvoir reprendre son rythme de croisière.

Ci-dessous les quelques photos de ce "début de départ" en diaporama.

A la semaine prochaine... à Besançon !

Réactions : 

A une semaine de notre retour en France, et après avoir passé 2 ans et 8 mois aux USA, il est désormais temps de faire la comparaison ultime : Vaut il mieux vivre en France ou aux Etats Unis ? En tant que scientifique, je ne pouvais m'empêcher de faire une comparaison par les nombres. En voilà le résultat...


La première question que l'on peut se poser, c'est : Si on demande à un terrien quel pays il aimerait absolument visiter, quel serait son choix ? Regardons donc le classement des pays les plus visités au monde, en 2009 :

1. France - 74 millions de visiteurs
2. USA - 55 millions
3. Espagne - 53 millions
4. Chine - 51 millions

La France gagne, même si les USA ont chipé la deuxième place à l'Espagne depuis la crise économique, grâce au dollar plus faible que l'euro qui attire de nombreux visiteurs Européens. La France est en revanche première de ce classement depuis des années.

Famille Française vs famille Américaine

Maintenant, on peut se demander : Quel est le pays où la qualité de vie est la meilleure ? Celui où mes revenus, l'éducation de mes enfants et la qualité des services de santé permettront à ma famille de vivre le mieux possible le plus longtemps possible ?

Il existe un nombre pour représenter ceci, c'est l'indice de développement humain, basé sur le niveau de vie, l'espérance de vie et le taux d'alphabétisation du pays. A ce petit jeu, le classement est le suivant :

1. Norvège - 0.971
2. Australie - 0.970
3. Islande - 0.969
...
8. France - 0.961
13. USA - 0.956

La France n'est pas championne du monde mais elle devance les USA, dont le voisin Canadien figure pourtant à la 4ème place. N'oublions pas que les USA sont le pays le plus riche au monde et que le niveau de vie est un des trois nombres utilisés pour calculer cet indice... Ce qui veut dire que l'éducation et la santé aux US laissent à désirer, tandis que la France a le meilleur système de santé au monde.

Conversation Française vs conversation Américaine

Et si on regardait un peu vers le futur ? La planète va mal et certains pays se préparent mieux que d'autres aux changements inévitables qu'il va falloir opérer pour la préserver. quel est le pays le plus vert ? Là, encore il y a un indice et un classement pour ça :

1. Islande - 93.5
2. Suisse - 89.1
3. Costa Rica - 86.4
...
7. France - 78.2
61. USA

Ok, c'était prévisible. Les Américains roulent en pickup avec une essence qui coûte moins de 70 centimes de dollar par litre. Le pays est immense donc avions et voitures y sont rois. Mes collègues Américains me disaient que ma voiture ne consommait rien quand je me plaignais de ses 10 litres / 100 km...

Les humeurs aux USA puis en France

Pour finir, on peut se pencher sur la facilité à trouver du travail dans les deux pays. Le taux de chômage en France est d'environ 10%, il est de 9,5 % aux USA. Avantage aux USA donc, ce qui n'est pas surprenant si on regarde le classement du nombre d'entreprises parmi les 500 plus riches au monde se trouvant dans les différents pays :

1. USA - 139 / 500
2. Japon - 71
3. Chine - 46
4. France - 39

On sait tous que les USA sont le pays le plus riche au monde. La France quand à elle est 5ème. On peut se consoler en se disant que l'Union Européenne, si elle était un pays unique, serait le pays le plus riche au monde.

Conclusion :

Bien entendu, j'ai choisi les nombres qui m'intéressaient puisque nous sommes sur le point de rentrer en France, il faut donc bien se rassurer quant à notre choix de rentrer au pays. Plus sérieusement, il est surprenant de voir que quelques soient les chiffres, les classements ou les comparaisons, la France est pratiquement le seul pays à figurer systématiquement dans les 10 meilleurs au monde.

On n'en a probablement pas conscience au quotidien, lorsque l'on voit les Français moroses, en grève, jamais contents, mais un pays aussi petit par la taille que la France (le plus grand de l'union Européenne tout de même - bien que plus petit que le Texas !) se débrouille superbement bien au niveau mondial par rapport à toutes les autres nations.

Nous devrions en être fiers. Je fais en tous cas promesse de ne jamais me plaindre de quoique ce soit en France car nous avons accès à un niveau de vie, de services sociaux et de commodités que peu de pays offrent. Je ne parle même pas du nombre de jours de congés et des 35 heures, où nous sommes champions du monde par KO.
Et je ne regretterai jamais non plus d'être venu aux USA, où nous avons appris et découvert tellement de choses durant cette expatriation. Pas plus tard qu'hier, je recevais un e-mail d'US Airways m'annonçant que je suis devenu membre Silver preferred de leur programme de fidélité, avec plus de 40 000 miles parcourus.

Avant de venir aux USA, je n'avais jamais pris l'avion. Il n'y a pas grand chose d'autre à ajouter, ce pays nous a changé. Il nous a ouvert les yeux sur beaucoup de choses dont nous passions à côté : Cette planète est magnifique et il faut en profiter chaque jour pendant que cela est encore possible !

Don't worry, be happy. Voyagez. Voilà la conclusion du jour !

PS : Les illustrations de cet article viennent de cette page web en anglais.

Réactions : 

La péninsule Olympique

18:31 lundi 2 août 2010

Cet article est un petit complément photographique à mon article "Forks, Twilight et les Olympics". Parmi les infos du moment, le compromis de vente pour notre futur logement a été signé, le prêt pour le financer est sur le point de l'être et nos deux véhicules Américains sont vendus (en grande partie grâce à Caroline et Lionel qui vont arriver dans le New Jersey juste avant notre départ !)


Passons aux photos :

Départ de Seattle en ferry sous un ciel... bien gris !

Attention aux cerfs sur la route !

Hurricane Ridge et son point de vue sur la chaîne des montagnes Olympiques

Il faisait presque frais... Neige oblige !

Dans la vallée, Adeline apprécie la flore locale

Le ciel est toujours menaçant, avec ces nuages au ras des pâquerettes

Le lac Crescent sous un rare bout de ciel bleu

Joli petit pont de bois (un tronc coupé en deux sur toute sa longueur) dont la traversée n'est pas rassurante à cause de l'inclinaison !


Et pour finir, cliquez ici pour voir ou revoir l'intégralité de l'album photo de la péninsule Olympique.

Réactions :