Entre Texas et Mexique

18:56 mercredi 31 mars 2010

Sitôt descendus de l'avion à El Paso pour notre week end de quatre jours au Texas, nous avons mis le cap sur la frontière Mexicaine que nous avons traversée à pied. El Paso est en effet située à l'extrême ouest du Texas, le long du fleuve Rio Grande qui matérialise la frontière entre les deux pays.



Sur le pont qui enjambe le Rio Grande on comprend rapidement que l'immigration illégale est un problème qui n'est pas pris à la légère par les US. Cinq lignes de grillages et fils de fer barbelés consécutives dont la dernière électrifiée, un fleuve, un canal, des voitures qui patrouillent en permanence, des hélicoptères qui survolent la frontière à basse altitude et des spots permettant d'éclairer le tout la nuit : Tel est le dispositif de protection du côté d'El Paso.

Côté Mexicain, inscriptions amicales : Patrouilleurs frontaliers = assassins, drapeaux Cubains, portraits de Che Guevara... Bonne ambiance !

Sur le pont, le trottoir est couvert et grillagé sur les côtés pour empêcher les passants de sauter dans une tentative désespérée d'immigration illégale... Dans le sens US vers Mexique, le trottoir est complètement désertique alors que du côté opposé, la file d'attente s'étend sur l'intégralité du pont jusqu'au Mexique ! Il en est de même pour les voitures, le pont étant carrément à sens unique vers les USA.

En entrant au Mexique, dans la ville de Ciudad Juárez, on passe entre des soldats armés de fusils d'assaut sans que l'on ne nous demande nos passeports. Des gens font la manche, les chauffeurs de taxis nous accostent tous les 20 mètres pour notre proposer leurs services et une grande majorité de la population semble passer sa journée dans la rue, à discuter ou à attendre que le temps passe, appuyés contre un mur ou assis sur des marches d'escalier. Ça ne sent pas vraiment le stress ni la sueur !

Dans les rues de Juárez

Dans l'ensemble, on reste sur nos gardes car les touristes sont une proie facile et Juarez est réputée comme étant une ville pauvre où la guerre des cartels de la drogue fait rage sous les yeux de policiers et de politiciens corrompus. Le taux de criminalité est donc assez élevé. Oui, on aime l'aventure, nous !

Durant la petite heure passée à Juarez, on est surpris par la poussière et la pauvreté ambiante mais pour le reste cela ressemble bien à l'idée que l'on peut se faire du Mexique, avec la musique dans la rue, l'architecture typique et tous ces gens immobiles qui semblent attendre quelque chose qui visiblement n'arrivera jamais.

Vitres cassées, vieilles voitures, gens qui trainent sur les trottoirs...

La police municipale escorte un convoi funéraire en pick up, avec fusils d'assaut, tenues de camouflage et gilets pare balle !


A l'approche du centre ville, on trouve la jolie cathédrale de Nuestra Señora de Guadalupe et de nombreuses boutiques à touristes. Nous sommes également étonnés par le nombre d'opticiens présents dans le secteur mais lorsque le vent s'est levé et que la poussière a commencé à nous piquer les yeux, nous avons vite compris pourquoi !

La cathédrale

L'arène municipale

Après ces quelques aventures Mexicaines, nous avons de nouveau traversé le pont pour revenir aux USA et donc à El Paso. La traversée prendra un peu plus d'une heure, l'immigration US examinant scrupuleusement les papiers de tout le monde. Nous voyons une dizaine de personnes se faire refouler au Mexique.

Sur le pont, de nombreuses personnes font la manche, jouent de la musique et essaient de nous forcer la main pour qu'on leur donne de l'argent. Il y a même un Mexicain qui m'a demandé de l'aider à le faire entrer aux US, rien que ça !

Conclusion : Juarez, c'est original si on n'a pas peur de sortir un peu de sa zone de confort.

De retour au Texas !

A El Paso, même si le style architectural reste très Mexicain, on mesure vraiment la différence entre les deux pays. Depuis les hauteurs de la ville, la démarcation entre USA, où tout est étendu et aéré, et Juarez, compressée et toute plate, est frappante :

El Paso au premier plan et Juarez au second, derrière les tours.

Végétation Texane

Pour finir sur une note humoristique, après plus de deux ans aux US, plus d'une vingtaine d'états visités et je ne sais pas combien de nuits passées dans des hôtels différents, nous avons découvert que la fierté Texane allait au delà de tout ce que nous avions vu jusqu'alors.

En effet, c'est la première fois que les gaufres d'un hôtel n'avaient pas leur forme rectangulaire classique mais celle de l'état du Texas, et ce dans les trois hôtels où nous avons passé une nuit lors de ce grand week end :

La gaufre 100% Texane !

Comme d'habitude, voici les 32 photos prises au Mexique et à El Paso en diaporama. La suite de notre voyage au Texas la semaine prochaine !

Réactions : 

En pleine préparation de notre premier voyage et road trip de l'année 2010, 1500 kms et 16 heures de route entre El Paso et Dallas (Texas), nous avons préparé cette vidéo qui vous permettra de vivre un petit morceau de nos road trips de l'année 2009.


De San Francisco à Miami, elle a été intégralement filmée en roulant (sauf lorsque l'environnement s'en mêlait, vous verrez pourquoi je dis ça...) et comporte de nombreuses images "inédites" en 32 séquences et photos différentes.

Quant au Texas, les plus curieux pourront accéder aux premières photos et impressions sur cette page durant les quatre jours à venir : http://besancon-philadelphia.posterous.com/

A mardi pour le premier article de notre voyage !

Réactions : 

C'est la reprise !

19:17 lundi 22 mars 2010

Avec l'arrivée du soleil les footballeurs en herbe ont (enfin) repris le chemin des terrains et j'ai donc également repris le sifflet. Puisque je sais que tout le monde ne s'intéresse pas au soccer, j'essaie de mettre une petite note d'humour sous les photos de mes matchs de ce mois-ci en US Soccer Development Academy (soyez patients, le Texas c'est pour bientôt !) :


PDA (New Jersey) vs Empire United (New York) - U16 et U18

Je regarde mes chaussures, intimidé par les six spectateurs du match

Carton jaune. Et non, ce n'est pas ce joueur qui est visé, juste un effet d'optique

Là je place un mec invisible dans le mur

NJSA 04 (New Jersey) vs New England Revolution (Boston, MA) - U16 et U18

Briefing d'avant match, j'explique à mes assistants qu'il faut arrêter les donuts...

Adeline est devenue experte des photos de foot, vous ne trouvez pas ?

Sérieux et concentré sur cette photo là...

2 matchs au centre, 5 cartons jaunes et un carton rouge... Il faut dire que mes deux derniers matchs étaient un peu plus "chauds" que la moyenne avec la présence de nombreux joueurs Mexicains et sud Américains qui ont le mérite d'avoir la passion du jeu et le sang un peu plus chaud, ce qui a rendu les débats intéressants.

Pour le reste, même si le niveau de ces ptits jeunes est plutôt bon, j'ai hâte de reprendre l'arbitrage en France car ici c'est tout de même pas pareil... Il manque un brin de passion, d'engagement et d'enjeu à mon goût. Je ne me fais même pas insulter quand je fais n'importe quoi parce que les spectateurs ne comprennent rien et les joueurs sont trop polis !

Pour finir, changement total de sujet qui concerne malgré tout le week end dernier avec ces deux photos montrant ce que la tempête de Mars a pu faire sur les arbres autour de chez nous :

Le goudron du chemin a été soulevé avec les racines de l'arbre

Réactions : 

L'Amérique est la première puissance mondiale et ce succès s'explique en partie par des enseignes typiques (pour ne pas dire mythiques) vers lesquelles les Américains se tournent quasi religieusement lorsqu'il est question de réaliser certains achats.


J'ai décidé de débuter une série d'articles vous présentant quelques unes de ces enseignes inconnues du peuple Français mais totalement incontournables aux US. Dunkin Donuts en fait partie !


Qu'est ce que Dunkin Donuts ?

C'est une chaîne de 'cafés / patisseries', en quelque sorte, l'endroit où un grand pourcentage de la population Américaine se dirige tous les matins pour acheter son petit déjeuner. Si les Français déjeunent en trempant un croissant dans leur café, alors les Américains le font en trempant un donut dans leur café : C'est d'ailleurs ce que Dunkin Donuts signifie !

Les magasins de l'enseigne sont au nombre de 8800 dans le monde dont 6400 aux USA :

La majorité des Dunkin Donuts ont un 'drive in' où l'on peut commander depuis son véhicule, ce qui est bien commode car la population Américaine adore prendre son petit déjeuner au volant. En effet, la plupart d'entre eux vivent assez loin de leur lieu de travail : Manger au volant leur permet donc de 'gagner du temps'.

Adeline et moi ne comptons plus le nombre de collègues qui arrivent avec leur café Dunkin Donuts en main chaque matin :

Personnellement, j'ai pratiquement été malade lorsque j'ai essayé mon premier café Dunkin Donuts... Ah, le café Américain, c'est pas vraiment ça... Cela n'empêche pas l'enseigne de réaliser 5,5 milliards de dollars de chiffre d'affaire annuel !

En revanche, le choix de donuts est plutôt sympathique. il paraît que DD en proposerait 52 variétés différentes :

Une fois la sélection faîte, on repart avec une jolie boîte pleine de donuts :

La boîte de 12 que l'on prend en général à quatre ou cinq personnes... Parce qu'on est Français !

Dunkin Donuts vend également des cookies, des brownies, des bagels et pour un vrai petit déjeuner de champion, ce genre de chose qui est une gaufre avec fromage, oeuf et bacon :

Je ne pense pas qu'il y ait vraiment d'équivalent à Dunkin Donuts en France. Ce n'est pas une boulangerie ou une pâtisserie, pas vraiment un café non plus, disons que c'est l'enseigne de la restauration rapide du petit déjeuner et du goûter !

Nous y prenons notre petit déjeuner lors de nos voyages, lorsque l'hôtel où nous passons la nuit n'en propose pas. Le reste du temps, nous 'petit déjeunons' un peu plus à la Française : Jus de fruit, bol de lait avec céréales et café. Adeline cuisine même des petits croissants le week-end !

Dunkin Donuts vous tenterait il si une enseigne ouvrait un jour en France ? Qu'en pensez vous ?

Réactions : 

Ce week end, nous avons eu droit à une nouvelle tempête, non pas de neige mais de pluie cette fois ci. Si certaines zones sont bien inondées, c'est surtout le vent qui aura fait des dégats : Plus de 235 000 foyers du New Jersey (qui comporte en tout 8,4 millions d'habitants) ont été privés d'électricité ce week end, dont le nôtre pendant 5 heures samedi en début de soirée...

Image typique le long des routes du New Jersey ce matin

Cela aura été l'occasion de peaufiner la préparation de nos voyages à venir à la lueur de la bougie. On se rend vite compte que sans internet et sans électricité, la vie est tout de suite moins facile. Malgré tout, ne nous plaignons pas car certaines personnes ont de l'eau dans leur salon et plus de 85 000 foyers sont toujours dans le noir dans le New Jersey.

Il a même été dit que si les températures avaient été plus basses, cette quantité de pluie se serait transformée en 3 pieds (92 centimètres) de neige !

D'ailleurs, à l'heure où j'écris ces lignes, il pleut encore et toujours. Un début d'année pas vraiment encourageant du point de vue météo. Allez, un peu moins de deux semaines à tenir avant de goûter au soleil du Texas (El Paso 25° C, Dallas 21 °C)

De nouvelles plaques dans ma collection

Ces dernières semaines, j'ai également enrichi ma collection de plaques d'immatriculation US de cinq nouvelles pièces, dont trois états récemment visités et deux autres dont les plaques sont plus rares et furent donc difficiles à trouver :

Il ne manque plus que la Caroline du Sud et Washington DC !

Week end pluvieux, bouquin heureux

Et pour finir, qui dit week end de pluie dit pas de sortie et donc davantage de temps pour écrire. Mon livre (il faudra que je songe à lui trouver un titre !) a donc bien avancé avec un total de 9100 mots, 37 pages et 18% de l'objectif final atteint.

Les abonnés au blog ont reçu leur premier extrait ce week end et les retours ont tous été positifs, la seule critique commune étant que mon extrait était trop court et que tout le monde veut désormais en savoir plus ! C'est encourageant pour la suite.

Et nous dans tout ça ?

Nous avons commencé les préparatifs pour le retour en France cet été en faisant établir les devis de déménagement. Le contrat de rapatriement n'est pas encore signé mais ce n'est plus qu'une question de jours a priori.

Adeline travaille toujours dans la même compagnie et ça se passe plutôt bien puisque la directrice du bureau lui a confiée qu'elle l'aurait embauchée définitivement si nous n'avions pas décidé de rentrer cet été.

On ne se plaint donc pas trop, la vie poursuit son cours paisible et seule la météo pourrait nous saper le moral, mais ce n'est pas le cas !

Réactions : 

Avant de rentrer en France au mois d'Août, nous avons établi notre plan d'attaque pour ces derniers mois d'aventures Américaines. Tout d'abord, voici la carte montrant tous les états dans lesquels nous avons mis les pieds à ce jour (l'intensité de la couleur varie en fonction du nombre de jours passés dans chaque état) :


Et voici ce que sera devenue cette carte d'exploration au 15 Aout 2010 :


Ce n'est donc ni plus ni moins que 6 nouveaux états que nous comptons visiter dans les 5 mois à venir, portant ainsi le total à 29 états visités durant ces 2 ans et 8 mois en Amérique.

Le programme des semaines à venir sera donc très chargé :

En Mars, trouve le soleil au Texas

Week end de 4 jours entre Nouveau Mexique, Mexique et Texas, de El Paso à Dallas. C'est dans 15 jours et ça va être génial !

Guadalupe Mountains National Park, Texas

Avril : Chicago

Un week end dans la "windy city" de Barack Obama, au bord du lac Michigan :

Chicago, Illinois

Le Maine en Mai

Un autre week end prolongé pour visiter le Maine et sa magnifique côte :

Le Maine

En Juin, l'au revoir aux canyons d'Utah et d'Arizona

9 jours en famille et en camping car entre Las Vegas, Grand Canyon, Utah et Colorado...

Monument Valley, Utah

En Juillet, Washington pour bouquet final

Seattle, le Mont Rainier, le Mont Saint Helens, les Olympics, les Cascades... Et peut être un peu de Colombie Britannique car Vancouver n'est pas loin. 9 jours dans le magnifique état de Washington !

Seattle et le Mont Rainier, Washington

Et voilà, un voyage par mois, nous avons donc placé la barre assez haut cette année !

En parallèle, l'écriture de mon livre avance doucement mais surement, je compte d'ailleurs envoyer le premier extrait aux abonnés ce week end. Vous êtes déjà plus d'une quarantaine à vous être enregistrés, votre soutien fait vraiment plaisir ! N'hésitez pas à rejoindre les rangs si ce n'est déjà fait :

Votre e-mail :

Réactions : 

En Décembre 2009, alors que nous voulions rentrer en France pour les fêtes, nous nous sommes retrouvés bloqués à Philadelphie dans une suite abracadabrantesque d'événements malheureux.

Après avoir récupéré tous nos bagages avec plusieurs jours de retard, j'ai donc décidé de me plaindre auprès de US Airways par le biais de leur site internet. Quelques jours plus tard, je recevais deux coupons d'une valeur de 100 dollars chacun à utiliser sur un futur vol US Airways, le tout accompagné d'une lettre d'excuses.

Décidant alors de voir si je ne pourrais pas obtenir davantage, j'ai envoyé une lettre accompagnée des factures des frais causés par ces mésaventures. La réponse est arrivée ce matin :


Un chèque de $ 122.29 !

Au total, US Airways nous a donc donné $ 322.29 pour se racheter après tous les problèmes causés. Croyez le ou pas, mais je serais presque sur le point de les pardonner ! Ce n'était pas le cas en Décembre.

En extrapolant un peu, il s'avère qu'aux USA, à chaque fois que l'on se plaint d'un service ou de la qualité d'un produit, on obtient gain de cause. C'est aussi vrai pour les fers à repasser mais également pour internet et la télévision : Je contacte régulièrement Comcast pour maintenir mon tarif mensuel en dessous de $ 90 par mois alors que le prix normal est de $ 150.

En fait, le marché Américain est tellement concurrentiel que les entreprises reconnaissent la valeur d'un client, qui est ainsi bien souvent en position de force. Le client EST roi. D'ailleurs, ce n'est pas pour rien si la plupart des factures ou des tickets de caisse se terminent par un "Thank you for your business!"


En 2010, j'ai reçu plein de cartes de crédit en carton et d'offres d'assurances pas chères

Un autre exemple, celui de la carte de crédit (pas la carte de débit, non non, la vraie carte de crédit Américaine !). Vous pouvez voir ci-dessus quelques exemples de spécimens reçus en 2010, émanant tous de compagnies différentes : Disney, Southwest (compagnie aérienne) et AAA (association des automobilistes US).

La majorité des grandes entreprises US proposent des cartes de crédits qui sont comparables à des cartes de fidélité : Elles permettent en général d'accumuler des points échangeables contre des cadeaux ou des billets verts.

En un peu plus de deux ans, ma carte de crédit m'a coûté 0 dollar en charges mensuelles et rapporté $ 300 en l'utilisant pour régler mes dépenses. Bien entendu, la magie n'opère que si l'on n'utilise pas vraiment le "crédit" et que l'on règle sa facture en intégralité en fin de mois, ce qui en fait une carte à débit différé qui rapporte de l'argent ! Dans le cas contraire, les taux d'intérêts sont très élevés (de 12 à 20 %).

Certains de mes collègues ont une dizaine de cartes de crédit, de Shell pour payer leur essence à US Airways pour prendre l'avion. A la clé, des économies de plusieurs centaines de dollars par an.


A New York, 10 000 dollars de récompense pour tout témoignage permettant d'arrêter un tueur de policier !

Bien sûr, le libéralisme Américain est à l'origine d'un grand nombre d'inégalités et peut être en partie considéré comme l'un des moteurs du réchauffement climatique par la surconsommation qu'il engendre. Le problème est que, en vivant aux USA, je ne vois pas comment je pourrais m'en plaindre si je ne regardais que mon nombril (et ceux de mes voisins, plus ronds que le mien soit dit en passant !).

Les Américains sont convaincus de vivre dans le meilleur pays au monde et malgré tout mes efforts, je n'arriverai pas à leur prouver le contraire. J'ai d'ailleurs abandonné et commencerais presque à penser que le système Français est beaucoup trop cher et contraignant...

Je n'ai jamais entendu un Américain se plaindre, manifester dans la rue ou faire grève pour une quelconque raison. Si le système social Français est vraiment le meilleur au monde, alors pourquoi personne n'en est jamais content ?

PS : Je ne m'attend pas à ce que cet article fasse l'unanimité, mais hé je viens de recevoir un chèque alors je ne peux dire du mal des US quand même ! N'hésitez pas à vous exprimer dans les commentaires. Si vous êtes Français, vous avez forcément une opinion tranchée sur le sujet :-)

Réactions : 

Pour voter pour la photo du mois, vous pouvez simplement utiliser le formulaire de sondage situé juste à droite de cet article.

Nouveauté 2010
, si en plus vous laissez un petit commentaire ou e-mail pour appuyer votre vote, le tirage au sort à la fin du mois peut vous permettre de gagner un agrandissement de n'importe laquelle de nos photos sur notre galerie Flickr, pas nécessairement la photo élue de ce mois ci !

Tout comme le mois dernier, la sélection est composée de quatre photos seulement en raison du temps capricieux. Promis, cela changera en Mars car étant donné que le soleil ne veut pas venir à nous, nous avons décidé d'aller le chercher très bientôt...

Charging bull
Charging Bull, New York NY

Times Square
Times Square, New York NY

Brooklyn Bridge and Pier 17
Brooklyn Bridge and Pier 17, New York NY

Manhattan Bridge
Manhattan Bridge, New York NY

Bonne chance pour le vote et n'oubliez pas de laisser un petit commentaire ci-dessous ou par e-mail !

Réactions : 

La photo du mois de Janvier, élue avec 46 % des voix, est :

On the road again, New Jersey

Rappel : En 2010, le vainqueur de la photo du mois peut choisir l'agrandissement de n'importe quelle photo de notre galerie Flickr.

Le vainqueur a été désigné par tirage au sort parmi les commentaires ayant voté pour cette photo. Ce mois ci, l'agrandissement d'une de nos photos au choix est remporté par Nicolas ! (merci de nous rappeler tes coordonnées et d'indiquer l'agrandissement que tu souhaite : adeline . alain @ gmail.com)

Cinq personnes marquent un point pour le concours annuel : Alexis, Delf68, Marie, Nicolas et William.

A très bientôt pour le vote de Février !

Réactions :