Après avoir assisté à quelques matchs de NBA en 2009, nous avons assisté la semaine passée à notre premier match de hockey sur glace de la prestigieuse NHL, considérée comme étant le meilleur championnat de hockey au monde. Le match opposait les Philadelphia Flyers aux Columbus Blue Jackets.

Logo des Flyers de Philadelphie

Fait amusant, les Flyers partagent leur aire de jeu, le Wachovia center, avec les Seventy Sixers. La salle alterne donc pratiquement chaque jour entre configuration patinoire de hockey et configuration parquet de basketball ! Les Américains savent comment créer des emplois, c'est certain.

Entre chaque période de jeu, de l'eau est déposée sur la patinoire pour lisser la glace abîmée par les patins

Si vous êtes comme nous, vous ne connaissez probablement pas grand chose au hockey sur glace. Le hockey a été créé au Canada et est considéré comme l'un des sports les plus rapides au monde. La NHL est le championnat Nord Américain de hockey et regroupe 6 équipes Canadiennes et 24 équipes Américaines.

Passons à l'entrée sur la patinoire avec cette courte vidéo, on s'y croirait :




Cette vidéo est en fait un extrait du jeu vidéo NHL 10 mais les effets de lumière et l'accompagnement avec le hard rock Allemand de Rammstein sont exactement les mêmes qu'en vrai. Seule différence notable, le public qui est beaucoup moins "chaud" car trop occupé à se goinfrer de cheese burgers...

Malgré tout, il semblerait que le hockey soit davantage un sport de passionnés, moins populaire aux USA que le foot US, le baseball et le basketball.


Et c'est parti !

Dès que le palet est en jeu, on se rend compte de l'incroyable vitesse et de l'extrême habileté des joueurs. On n'a pas vraiment l'impression que le fait d'être sur une patinoire soit un handicap pour eux. Lors de ce match, les Flyers ont gagné 5 à 3 et il y a bien 3 ou 4 buts sur lesquels plusieurs ralentis télé sont nécessaires pour voir ce qui s'est réellement passé !


Le hockey est également un sport plus violent que la moyenne. Les joueurs n'hésitent pas à se tamponner violemment contre les bordures de la patinoire, et dans certains cas en viennent carrément aux mains :


Et ça se bat tranquillement sous les yeux de tout le monde

La NHL est une des rares ligues de hockey à tolérer les combats, interdits par la fédération internationale. A partir du moment où les deux joueurs déposent leurs crosses et leurs gants à terre (photo ci-dessus), le combat est autorisé et personne n'intervient pour séparer les protagonistes... Le public Américain en raffole, vous vous en doutez !

Chaque équipe de NHL a ainsi un joueur spécialisé dans l'art de la provocation, dont le but est de faire perdre le fil à un joueur clé de l'équipe adverse, permettant ainsi d'influencer le cours du jeu en diminuant la lucidité et l'énergie du joueur impliqué dans un combat ! C'est donc devenu une tactique au fil du temps, les joueurs impliqués dans un combat étant tous deux exclus durant cinq minutes.


A la lutte pour le palet...

Bien que la NHL soit majoritairement composée d'équipes Américaines, la plupart des joueurs sont Canadiens. Dans l'équipe de Columbus, 18 joueurs sont Canadiens, 10 sont Européens (Tchéques, Norvégiens, Suédois...) et seulement 2 sont Américains !

Du côté des Flyers, 16 Canadiens, 3 Européens (Finlandais, Norvégien et Autrichien) et seulement 2 Américains !


Action devant le banc des remplaçants

Si vous voulez en voir plus sur ce match spectaculaire et avoir une idée de l'atmosphère d'un match de hockey, je vous invite à regarder le très bon résumé ci-dessous (les "faits saillants", comme disent nos cousins Canadiens), les Flyers ayant marqué de très jolis buts ce soir là :



Pour finir, un diaporama de nos photos du match (au nombre de 33) :

Réactions : 

1500 kms le long de la côte Est...

19:32 mercredi 27 janvier 2010

Les deux derniers jours de notre voyage en Floride furent consacrés au retour à Philadelphie, ayant décidés de rentrer à la maison par la route et non par les airs. Bien entendu, une telle aventure n'aurait pas grand intérêt si le seul but de l'opération était de passer 16 heures sur la route en deux jours... Nous avons donc vu du pays !


Adeline passe le mur du son au volant de la Chevrolet Aveo

Nous avons démarré de Jacksonville, qui en plus d'être la plus grande ville de Floride, est la 12ème ville des USA avec 800 000 habitants :


Jacksonville, Floride

Nous sommes ensuite passés par Savannah, traversant alors la Géorgie. Nous quittions alors les routes bordées de palmiers pour les grands arbres moussus.

Au fur et à mesure de notre remontée vers le nord, nous pouvions voir la végétation et la saison changer petit à petit, les arbres devenant plus familiers et ayant de moins en moins de feuilles... En deux jours, nous passions en effet des 30 °C de la Floride aux températures hivernales autour des 5 °C à Philadelphie.


Fayetteville, Caroline du Nord

Alors que je voulais continuer à longer la côte après Savannah pour rejoindre Charleston en Caroline du Sud, Adeline m'en a dissuadé, pensant que le détour nous ferait arriver très tard le soir. Cela aurait probablement été le cas car nous n'avons rejoint Fayetteville en Caroline du Nord qu'en début de soirée et sans faire de détour...

Une rapide visite du centre ville de cette petite ville historique s'imposait, même si le froid et les rues bizarrement fréquentées nous feront rejoindre l'hôtel rapidement.


Le second jour, nous parcourons 750 kilomètres pour rejoindre Philadelphie. La première étape sera Raleigh, verte capitale de la Caroline du Nord, où nous nous sommes promenés dans les rues du centre ville ainsi que dans les petits quartiers qui bordent cette sympathique petite ville.


Raleigh, Caroline du Nord


Place ensuite à la Virginie et à ses champs de coton :

Bienvenue en Virginie !


Champs de coton à perte de vue ou presque...

Pour ce dernier jour de route, j'ai décidé de ne pas rouler en direction de Washington DC et de Baltimore que nous connaissons déjà, mais plutôt de traverser la péninsule Delmarva, comme le montre la carte de notre itinéraire :

Pour accéder à cette péninsule depuis la Virginie, on passe sur une succession de 37 kilomètres de ponts (sur l'eau) et de tunnels (sous l'eau), l'ensemble étant connu sous le nom de Chesapeake Bay Bridge-Tunnel. Un peu comme aux Keys, on roule sur l'eau mais le manque de hauteur empêche de bien voir et apprécier le paysage.

Le passage d'un pont à un tunnel est plutôt étrange car la route plonge brusquement et longuement avant de remonter de façon tout aussi longue et brutale. Des tunnels en forme de V pour laisser passer les bateaux sur la baie, c'est original...


Sur le Chesapeake Bay Bridge-Tunnel

L'arrivée sur la péninsule Delmarva est ensuite assez déconcertante car l'endroit est plutôt désertique, extrêmement pauvre et on y voit de nombreuses maisons voire des villages entiers à l'abandon le plus total...Il y a donc aussi des villes fantômes sur la côte Est !


Maison abandonnée le long de la route...


...auraient ils eu peur des ouragans ?

Nous traversons ensuite le Maryland, puis le Delaware, avant de rejoindre enfin la Pennsylvanie et l'aéroport de Philadelphie où nous rendons la voiture de location avant de rentrer dans le New Jersey... Quel voyage !

Même si le parcours n'est pas aussi dépaysant qu'un road trip dans les canyons d'Utah, les déserts d'Arizona ou les montagnes du Wyoming, nous ne regrettons pas de l'avoir fait, ne serait ce que pour le passage par Savannah, tous ces états et petites villes dans lesquels nous n'aurions probablement jamais eu l'opportunité de mettre les pieds autrement...

Les quelques photos (13) de cet itinéraire sont en diaporama ci-dessous :

Réactions : 

Comment visiter les USA...

18:48 samedi 23 janvier 2010

...en un peu plus de deux ans et avec 17 jours de congés par an. Oui, 17 jours, ce n'est pas beaucoup ! En effet, beaucoup de personnes croient que nous passons notre temps à voyager et que nous avons six mois de vacances par an, mais ce n'est pas du tout le cas. En revanche, ce qui est certain, c'est que chacun de ces 17 jours de congés est utilisé pour voyager.

Cloud over the canyon
Grand Canyon - Arizona

Quel est notre secret ? C'est assez simple en fait - juste une question d'organisation. Pour optimiser au maximum ces jours de congés, nous ne faisons pratiquement que des voyages de 9-10 jours, ni plus ni moins. Mais alors, me direz vous, comment peut on fait faire trois ou quatre voyages de la sorte chaque année avec 17 jours de congés ?

Et bien figurez vous qu'il existe un concept qui s'appelle le week-end et que cela s'applique aussi aux USA. Ainsi en prenant 5 jours de congés entre deux week-ends, on obtient 5 + 4 = 9 jours de vacances. Pas mal, n'est ce pas ? Avec 17 jours de congés on peut alors déjà faire trois voyages de 9 jours.

The sign
Las Vegas - Nevada

Et ce n'est pas le tout car il existe un second concept également présent aux USA qui s'appelle jour férié. Aux US, il y a pas mal de jours fériés mais toutes les entreprises ne les suivent pas.

Ma compagnie en propose huit : Le jour de l'an, Memorial day (le dernier lundi de Mai), Independence day (4 Juillet), Labor day (fête du travail - 1er lundi de Septembre), Thanksgiving et le jour après Thanksgiving (les quatrièmes Jeudi et Vendredi de Novembre) , Noël et le jour après Noël.

En plus, aux USA, ce qui est génial est que si un jour férié tombe un samedi, alors il est observé le vendredi, tandis que si c'est un dimanche, alors le jour férié est observé le lundi. Quelque soient les dates, on ne perd donc jamais de jour férié !

Ben Franklin Bridge by night
Ben Franklin Bridge - Philadelphie

En combinant week-ends et jours fériés, on obtient alors de quoi voyager un petit peu. Par exemple, nos voyages de 2009 :
  • Californie (San Francisco, Yosemite, Vallée de la mort) : 4 jours de congés + Memorial day férié + 2 week ends = 9 jours
  • Yellowstone : 4 jours de congés + Labor day férié + 2 week ends = 9 jours
  • Floride : 3 jours de congés + 2 jours fériés pour Thanksgiving + 2 week ends = 9 jours
Ce qui fait trois formidables voyages avec à peine 11 jours de congés. De quoi laisser du temps pour rentrer en France pour Noël et passer quelques jours aux chutes du Niagara avec mes parents pour le 4 Juillet...

D'ailleurs, je n'ai pas utilisé tous mes jours de congés de 2008, ni tous ceux de 2009, ce qui fait qu'en 2010, nous pouvons voyager encore plus souvent et sans attendre les jours fériés, hé hé hé.

Central park
Central Park - New York

Bien sûr, la méthode n'est pas parfaite car les voyages n'étant pas très très longs, nous devons voir beaucoup de choses sur un laps de temps assez court, ce qui implique pas mal de route, de préparation et peu de temps pour souffler et se dire "on est en vacances, reposons nous un peu".

En général, lors de nos voyages, nous sommes dehors du lever au coucher du soleil (voire plus), sans télévision ni connexion internet, et cela permet de profiter vraiment de ces journées à 200%. Nous n'avons donc jamais vraiment l'impression de courir ou de devoir nous dépêcher, on profite tout simplement du grand air et de ce que nos yeux ont à nous offrir...

Voici donc notre "secret" pour voir beaucoup de choses en un temps record. Pas si compliqué que ça, huh?

Réactions : 

Savannah, Georgia

20:42 mercredi 20 janvier 2010

Retour dans le sud des USA où après notre passage à Cap Canaveral et une nuit à Jacksonville, nous avons entamé la longue remontée sur Philadelphie par la route. Premier arrêt en Géorgie, à Savannah, que vous connaissez probablement si vous avez regardé "Forrest Gump" avec Tom Hanks ou "Minuit dans le jardin du bien et du mal", de Clint Eastwood et avec Kevin Spacey.


Forsyth park, Savannah

Savannah est une ville typique du vieux sud, considérée par beaucoup comme l'une des plus jolies villes d'Amérique du Nord. Son style colonial, ses rues où fleurissent la bagatelle de 24 squares ombragés par ces magnifiques arbres moussus, font de Savannah une ville définitivement à part.


Un des nombreux squares de Savannah

La ville de 130 000 habitants possède l'un des ports les plus actifs de la côte est des USA, en raison de l'activité textile liée aux plantations de coton du sud. Les vieux bâtiments de la ville illustrent parfaitement son passé colonial :


"Savannah cotton exchange"


Maisons coloniales

Savannah serait également une ville hantée, probablement en raison de ses grands cimetières coloniaux. Si le thème est largement abordé dans "Minuit dans le jardin du bien et du mal", c'est aussi un moyen de générer de l'activité touristique. Ainsi des petits trams touristiques parcourent la ville et ses cimetières à la recherche de fantômes :



La prospère industrie du textile a laissé son empreinte à Savannah où l'on peut voir de superbes résidences. L'une d'entre elle, petite et pas si jolie que ça, était en vente au prix modique de 6 millions de dollars ! Nous avons également vu la Mercer House rendue "célèbre" par le film précédemment cité :


Mercer House

En résumé, Savannah est une charmante ville dont on a bien du mal à trouver le moindre point commun avec d'autres cités Américaines. Le centre ville se parcourt très facilement à pied et nous avons eu le temps d'en faire le tour en 2 heures, ce qui est amplement suffisant pour visiter la ville.

Pour en voir davantage, voici l'habituel diaporama commenté (30 photos) :

Réactions : 

2 ans aux USA - Bilan et perspectives

18:15 dimanche 17 janvier 2010

Cela fait maintenant exactement deux ans que nous vivons aux USA. Après les bilans des 1 mois, 3 mois, 6 mois, un an, il est intéressant de voir l'évolution de notre point de vue, les points récurrents et ceux qui ont changé.

Après ces deux ans aux US, nous sommes dans le même état d'esprit que lors du bilan dressé à l'issue des douze premiers mois. Nous allons donc rentrer un peu plus dans les détails de cette expatriation et expliquer pourquoi 2010 sera l'année du retour en France.

Skyline
Philadelphie - Notre ville d'adoption

Pour résumer ces deux années, je dirais que les six premiers mois furent absolument exceptionnels. Tout était nouveau pour nous, et comme je le dis souvent "c'était Noël tous les jours". Typiquement, nous étions comme des gamins au pied du sapin, déballant nos cadeaux un par un, voyage après voyage, visite après visite.

Voir une voiture de police arrêter quelqu'un au bord de la route retenait notre attention, passer en ferry devant la statue de la liberté impliquait un mitraillage photo... Malheureusement, cette période est terminée. C'était notre lune de miel avec les USA et c'était extraordinaire !

John Ford's point
Monument Valley, Arizona - Utah

Alors que notre émerveillement s'amenuisait, nous avons découvert en Septembre 08 l'autre Amérique, celle qui se situe de l'autre côté des rocheuses, avec notre premier voyage sur la côte ouest et la grande boucle des parcs nationaux entre Utah, Arizona et Nevada.

Nous n'oublierons jamais ce vol pour Las Vegas avec le passage au dessus du Grand Canyon et de Monument Valley. Les kilomètres de route, seuls dans le désert, la route 66, Bryce Canyon, les couchers de soleil sur chacune de ces merveilles naturelles... C'était tout simplement magique. En rentrant dans le New Jersey, j'avais même écrit qu'après avoir vu ça, on pourrait mourir tranquilles et sans regrets. Je le pense toujours !


Le Grand Canyon - Arizona

Nous passerons ensuite notre premier Noël d'expatriés au Canada, un autre magnifique voyage. Si nous devions nous expatrier à nouveau dans le futur, nul doute que le Canada serait sur le podium des destinations que l'on plébisciterait, le Québec en particulier.

Nous avons apprécié cette culture qui a adopté les bons côtés des USA sans pour autant sombrer dans la sur consommation. Notre vision du Québec, c'est tout simplement un petit bout de France en Amérique du Nord, et ça c'est génial !

Boat on the Saint Laurent
Bateau sur le fleuve Saint Laurent au Québec

Pratiquement cinq mois séparèrent notre aventure Canadienne de notre voyage suivant en Californie. Bien qu'au printemps 2009 j'aie enfin pu reprendre l'arbitrage, compensant ainsi un manque grandissant de football dans mon quotidien, il faut avouer que l'on commençait déjà à parler de retour en France, Adeline n'ayant toujours pas trouvé de travail à ce moment là.

Nous continuons d'occuper nos week-ends avec autant de visites que possible mais l'horizon des possibilités s'amenuise considérablement avec le temps. C'est difficile à admettre même si c'est devenu une évidence : Seuls nos grands voyages nous apportent désormais des "whooo !" et des "whaaa !". Le reste est devenu part intégrale du train train quotidien, ce qui est malheureusement normal.

Cook meadow
Parc national de Yosemite - Californie

Notre voyage en Californie, avec comme points forts les visites de San Francisco, Yosemite et la vallée de la mort, est une autre expérience inoubliable. Tout comme le sera notre troisième expédition sur la côte ouest, en Septembre, avec Yellowstone, Grand Teton, Arches...

Nous avons conscience d'avoir visité quelques uns des endroits les plus incroyables de cette planète, ce qui est une chance formidable. Entre temps, nos parents nous ont rendu visite aux USA et nous sommes également rentrés en France deux ou trois fois. L'éloignement familial, qui aurait pu être une difficulté, est finalement plutôt bien vécu de part et d'autre de l'océan.

Grand prismatic spring
Yellowstone - Wyoming

Après notre dernier voyage en Floride et le retour par la route jusque dans le New Jersey, nous avons le sentiment réel d'avoir pratiquement tout vu des USA. Au point de ne plus vraiment savoir ce que nous pourrions faire pour occuper nos week-ends et nos vacances désormais !

Bien entendu, nous pourrions rester à la maison et ne rien faire, mais dans ce cas là il n'y a aucun intérêt à être aux USA. Nous pensons donc que nous pouvons rentrer en France sans regret, car nous avons vraiment profité au maximum de cet immense pays et de tout ce qu'il a à proposer.

De plus, Adeline a commencé à travailler début Octobre 09 et occupe toujours le même poste par intérim depuis ce jour là. Une très bonne chose avant le retour en Europe, où un trou de 2 ans dans le CV n'aurait pas été très positif.

Florida Keys sunset
Florida Keys - Floride

Nous réalisons également qu'il y a beaucoup de choses à voir en Europe où nous avons finalement si peu voyagé, alors que c'est une aire de jeu beaucoup plus petite que l'Amérique du Nord !

Forts de notre expérience Américaine et des heures de voyage que nous avons appris à endurer et à apprécier, notre retour en France ne sera pas du tout une fin en soi, mais plutôt un nouveau début : Les routes de l'union Européenne n'ont qu'à bien se tenir !

Et puis, le Grand Canyon ne disparaîtra pas avec notre retour en France : Nous savons désormais où le trouver si besoin !

Times Square by night
Times Square - New York

Ne vous inquiétez pas, nous ne rentrerons pas en France demain ou après demain : Cela se passera plutôt en Août / Septembre. Nous avons encore quelques idées de découvertes à faire et ce dès la semaine prochaine où nous assisterons à un match de NHL.

Le programme de cette première moitié de 2010 devrait au final être assez chargé... Affaire à suivre ! Nous en profiterons à 200% jusqu'au bout et continuerons de partager tout cela avec vous !

Réactions : 

Après Miami, les Keys, les Everglades et Disney World à Orlando, retour sur nos aventures Floridiennes du mois de Novembre, avec cette fois ci la visite du centre spatial Kennedy de Cap Canaveral.



Cela me surprend toujours, mais comme beaucoup d'autres endroits connus aux US, le centre spatial Kennedy de Cap Canaveral est ouvert aux visiteurs, sans vraiment se soucier des possibilités d'espionnage ou d'attaque terroriste. La NASA ouvre grand ses portes et le moins que l'on puisse dire c'est que le jeu en vaut la chandelle !


Ici nous sommes au plus près des rampes de lancement...

La NASA a même un complexe pour les visiteurs avec expositions, cinémas IMAX 3D et attractions à sensation ainsi que toute une flotte de bus climatisés qui permettent aux touristes de suivre une visite très instructive des installations. On découvre ainsi que la base est articulée autour d'un immense entrepôt où les navettes sont préparées avant décollage. En position verticale, on leur attache les propulseurs et la réserve de carburant qui les enverront dans l'espace :


L'entrepôt de préparation des navettes. Notez les portes géantes sur le côté pour faire sortir l'assemblage en position verticale !

Une fois l'assemblage terminé, un énorme engin sur chenilles appelé "crawler" transporte la navette à son pas de tir, à une vitesse de moins de 2 km/h, en 6 heures et en consommant 3600 litres de gasoil !


Au premier plan, ce n'est pas une autoroute mais la piste pour le crawler. Imaginez la taille de la structure, sachant que sa largeur est celle de cette autoroute, les chenilles reposant sur chacune des voies !

Après avoir vu les pas de tir, la visite se poursuit du côté de la salle de contrôle qui a pris en charge le décollage des missions Apollo vers la lune. On y revit les enregistrements audio et vidéo d'époque, avec effets lumineux et salle qui tremble sous la puissance de la fusée s'arrachant du sol au décollage !


Prêts pour le décollage !


Saturn V, la plus grande fusée au monde, est exposée dans un hangar

Ensuite, nous avons eu un aperçu des locaux où sont assemblés des éléments de la station spatiale internationale, qui sont ensuite livrés par les navettes Américaines "clés en main". Malheureusement, nous étions sur le site durant un jour férié (week end de Thanksgiving) donc personne n'y travaillait :


Attention, vous êtes sur un site de la NASA, alors faisez pas les cons...


Des éléments de la station internationale en phase d'assemblage

Pour finir cette journée déjà bien remplie, nous avons visité les expositions du complexe visiteurs, participé à la simulation de décollage (moins douloureuse que celle d'EPCOT !), admiré le champ de fusées (photo ci dessous) et marché sur la lune avec Armstrong dans le cinéma IMAX 3D... On s'y croyait !


Le champ de fusées


L'entrée de la simulation de lancement

En résumé, une journée très riche en découvertes spectaculaires, à l'Américaine, c'est à dire qu'on en prend plein la vue et qu'on en a pour son argent... Ils ne reculent décidément devant rien. Bien entendu, toutes nos photos (33) sont en diaporama à la suite :


Réactions : 

Rappel de la règle : C'est très facile, il suffit de voter parmi les 5 photos pré sélectionnées en utilisant le formulaire de sondage se trouvant dans la colonne de droite du site.

Vous pouvez ensuite laisser un commentaire expliquant votre choix car si vous votez pour la photo gagnante, le tirage au sort peut vous désigner vainqueur d'un agrandissement de la photo !

Nous donnons également un point à tous ceux qui votent pour la photo "élue". A la fin de l'année, c'est à dire ce mois ci, la personne ayant le plus de points aura le droit à un cadeau made in USA, et nous la connaissons déjà puisque delf68 ne pourra pas être rattrapée !

Pour la première fois, notre sélection du mois ne sera pas faîte de canyons et de gratte ciels, mais tout simplement de photos de mon Jura natal où nous avons passé la fin de l'année :


Lac du Val
Lac du Val

Le Hérisson
Au milieu du Hérisson

L'Eventail
Cascade de l'Éventail

Col d'Orzeires
Col d'Orzeires, Suisse

Coucher de soleil sur Chalain
Coucher de soleil au belvédère du domaine de Chalain

Bonne chance pour le vote et n'oubliez pas de laisser un petit commentaire !

Réactions :