En plein milieu de la vallée de la mort, on trouve une véritable oasis : Furnace Creek, comme son nom ne l'indique pas ! Il y a là un grand complexe hôtelier, un terrain de golf qui est celui situé à la plus basse altitude au monde, ainsi qu'un petit village fait de restaurants et de boutiques de souvenirs.


L'hôtel de Furnace Creek

C'est à Furnace Creek que le record de température dans la vallée de la mort a été enregistré en 1913. Autour de Furnace Creek, le paysage est donc profondément marqué par les températures extrêmes, comme à Devil's golf course (le terrain de golf du diable) où l'état du sol invite à penser que seul le diable pourrait jouer au golf en un endroit pareil :


Le sol est un mélange de boue et de sel qui se soulève et craque avec la chaleur


Il y a même des trous pour effectivement jouer au golf !

Un peu plus loin au sud de la vallée se trouve Badwater, l'endroit le plus bas en altitude d'Amérique, 86 mètres sous le niveau de la mer. On y trouve un peu d'eau extrêmement salée mais surtout des sols torturés par les conditions locales:


Le sel dessine des formes intéressantes au sol


Un peu d'eau... salée

Vue des hauteurs depuis Dante's view, la vallée semble être une succession de bassins d'eau salée complètement asséchés, on se croirait presque sur une autre planète :


Nous deux


Le sol de la vallée

La vallée de la mort est également l'un des rares endroits de la planète où l'on trouve des road runners, comme dans bip bip et coyote ! Nous avons vu quelques road runners qui... couraient sur la route mais, tout comme le coyote en son temps, nous n'avons pu les photographier. Tout ce qu'on peut dire, c'est que bip bip est un road runner légèrement disproportionné !

De part et d'autre de la vallée, on trouve quelques canyons et des montagnes aux pentes intéressantes, comme à Golden canyon ou le long de l'Artist drive (la route de l'artiste) :


Golden canyon


La palette de l'artiste, où des roches oxydées de différentes couleurs semblent dégouliner sur la montagne


A côté de la palette de l'artiste, le coucher de soleil offre des couleurs incroyables !


Le soleil se couche sur la vallée


Zabriskie point

Pour en terminer avec la vallée de la mort, sur laquelle il y aurait matière à écrire encore et encore tellement ce parc est fascinant, le diaporama commenté ci-dessous vous en apprendra un peu plus.


Réactions : 

Rappel de la règle : Il vous suffit de voter parmi les 5 photos pré sélectionnées en utilisant le formulaire de sondage se trouvant dans la colonne de droite du site. Laissez ensuite un petit commentaire expliquant votre choix car si vous votez pour la photo gagnante, le tirage au sort peut vous désigner vainqueur d'un agrandissement de la photo !

Voici la sélection du mois, forcément Californienne :

Half Dome ray
Le rayon sur le Half Dome, Yosemite

Cook meadow
Cook meadow, Yosemite

Boat and Golden gate
A l'approche du Golden Gate Bridge, San Francisco

Valley of death?
Coucher de soleil sur la vallée de la mort

Sand dunes
Les dunes de Stovepipe Wells, vallée de la mort

Attention : Le tirage au sort est basé sur les commentaires, car nous ne pouvons pas identifier les votants via le formulaire de sondage.

Nous donnons également un point à tous ceux qui votent pour la photo "élue". A la fin de l'année, la personne ayant le plus de points (et, en cas d'égalité, le moins de cadeaux gagnés) aura le droit à un cadeau made in USA, pour récompenser votre fidélité et persévérance !

Réactions : 

Ils sont bien arrivés !

13:43 vendredi 19 juin 2009

Les parents et frères d'Alain sont bien arrivés chez nous. Le voyage s'est passé sans soucis, même si ils ont trouvé le vol un peu long.
Leur première impression en arrivant sur le sol Américain : "Tout est GRAND !!!"



Ce week-end au programme : New York City, Cape May et Atlantic City.

L'élection pour la photo du mois arrive très prochainement.

Stay tuned...

Réactions : 

La dernière étape de notre récent voyage Californien nous a emmené du côté de la vallée de la mort, un des endroits les plus chauds de la planète puisque il y fait en moyenne 33 degrés sur l'ensemble de l'année, le record de chaleur établit en 1913 s'élevant à 56,7 °C et demeure à ce jour la température la plus chaude jamais enregistrée en Amérique du Nord.


Mesquite dunes

Nous avons dormi pour la première fois à l'intérieur d'un parc national, il faut dire en effet que la vallée est bien isolée et que conduire plus d'une centaine de kilomètres pour atteindre le premier hôtel hors vallée n'aurait pas été très pratique. Nous logions donc à Stovepipe Wells village, un hôtel situé juste au dessus du niveau de la mer et au cœur de la vallée :


En bas à droite, les toits blancs sont le mini village de Stovepipe Wells



La première surprise a été de découvrir que l'eau potable était chaude en journée. Il fallait donc se lever au milieu de la nuit pour pouvoir remplir des bouteilles d'eau fraîche, ce qui n'a pas été très compliqué car nous avons eu une invasion d'insectes dans la chambre dès la première nuit ! Le temps orageux les ayant poussé à se réfugier dans les chambres d'hôtel... On est aventurier ou on ne l'est pas !

Qu'importe, la vallée de la mort est en lieu hors du commun. Dès notre premier passage sous le niveau de la mer, qui est indiqué un peu partout dans le parc, nous sommes mis au parfum de ce qui nous attend :


Attention, danger de chaleur extrême !


111 degrés Fahrenheit, cela fait 44 degrés Celsius

Nous avons tout d'abord fait un petit tour du côté de Scotty's castle, un château de style hispanique construit dans la vallée de la mort par un riche assureur de Chicago. Son ami Scotty prétendait en effet posséder une mine d'or secrète dans la vallée.

Il s'est avéré être un arnaqueur aimant fabriquer des histoires, allant même jusqu'à clamer que le château de l'assureur était le sien. Scotty était une légende en son temps, réputé pour les récits de ses prétendues épopées à travers le Far West et en particulier dans la vallée de la mort dont il était tombé amoureux. Le château a d'ailleurs conservé son nom !


Scotty's castle


La tombe de Death Valley Scotty

Dans la région de Scotty's castle, on trouve également le cratère Ubehebe (prononcez Oubihibi) qui a été formé par une éruption volcanique il y a quelques milliers d'années :


Cratère Ubehebe



Autour de l'hôtel, nous avons pu faire notre première petite randonnée dans le Mosaic canyon, qui montre que la vallée de la mort n'a pas toujours été un désert, l'érosion étant ici impressionnante :


Mosaic canyon



En 1849, un groupe d'Européens en pleine ruée vers l'or se lance dans la traversée d'une vallée alors méconnue. Bloqués plusieurs mois dans une chaleur extrême, faute de trouver un passage permettant de franchir les montagnes aux alentours, ils sont contraints de bruler leurs chariots afin de faire cuire leurs propres bœufs pour s'alimenter.

Avec la chaleur et la rareté de l'eau, l'un des membres de l'équipe décèda durant le voyage. Lorsqu'au final ils trouvèrent une issue à leur calvaire, une des femmes du groupe se retourna vers la vallée et dit "Good bye Death Valley", baptisant ainsi la vallée de la mort.

Il reste aujourd'hui quelques mines datant de l'époque de la ruée vers l'or, mais l'accès a été fermé au public pour des raisons de sécurité. Malgré tout, les vestiges les plus visibles de cette époque éphémère sont les villes fantômes qui se sont rapidement développées autour de la vallée. Rhyolite est une de ces villes fantômes, nous n'avons pas pu nous empêcher d'aller y faire un tour :




Un fantôme qui part en courses




Le bureau du shériff avec la prison à l'arrière !

Le premier soir, nous nous sommes rués vers les dunes de sable car le coucher de soleil apporte sa magie et les couleurs deviennent exceptionnelles, l'espace de quelques minutes...








Après les fantômes, les cowboys...


Le soleil est parti, tout redevient gris...

Et voilà pour cette 1ère partie concernant la vallée de la mort. Le parc étant immense, un deuxième article viendra compléter le tout prochainement. Le simple fait d'écrire et de revoir ces photos nous donne l'envie d'y retourner... C'était génial !

Toutes les photos sont en diaporama ci-dessous, vous connaissez désormais le refrain :


Réactions : 

Au sud Est du parc de Yosemite se trouve une forêt de séquoïas géants appelée "Mariposa Grove". On ne peut y accéder que par des navettes, ce qui est une très bonne chose dans la plupart des parcs nationaux aux US : Les accès aux véhicules et donc la pollution y sont restreints.


Trois séquoïas géants

Ces séquoïas font plusieurs mètres de diamètre et ont la particularité d'être adaptés aux feux de forêt. Le feu élimine les buissons, jeunes pins et autres arbres sans détruire les séquoias adultes qui sont protégés par leur écorce fibreuse.

La chaleur dégagée par les feux de forêt permet également l'ouverture des cônes. La dispersion des graines survient alors au moment où le sol est idéal pour la germination, alors que les jeunes séquoïas ont un accès à la lumière du soleil, les autres arbres ayant été détruits par le feu. A Yosemite, des feux sont donc allumés par les rangers pour aider les séquoïas à survivre :


Même pas mal...


Je suis minus !

Le plus impressionnant des séquoïas de Yosemite est le Grizzly giant, qui fait 8 mètres de diamètre !


Grizzly giant


Nous deux devant l'arbre tunnel

En route pour Tuolumne Meadows

Lors de notre dernier jour à Yosemite, nous avons dû traverser le parc d'Ouest en Est afin de rejoindre la route menant à la vallée de la mort, de l'autre côté des chaînes de la Sierra Nevada. Nous avons donc rapidement pris de l'altitude, avant d'assister à un attroupement de personnes et de véhicules au bord de la route. Qu'est ce qui pouvait générer autant d'effervescence ?



Un petit ourson !


...qui se promenait pépère sous l'œil des photographes

Nous étions très contents car nous pensions quitter Yosemite sans avoir vu d'ours ! Enfin, je pensais avoir aperçu un fessier d'ours qui venait de terminer de traverser la route juste devant nous, mais c'était de nuit et tellement furtif... Quelques minutes après avoir vu cet ourson, une petite famille traversera de nouveau devant nous, galopant ensuite dans la montagne (et ça court vite un ours !) :


La maman et les deux petits en plein sprint !

Toujours plus haut, nous atteignons ensuite Olmsted point, d'où nous pouvons voir le Half Dome :


Puis nous arrivons à Tuolumne Meadows, une grande plaine de montagne située à 2600 mètres d'altitude où coule la rivière Tuolumne, laquelle forme plusieurs lacs tout au long de son parcours, fournissant ainsi l'eau potable de la ville de San Francisco !

A Tuolumne Meadows, loin de la foule de visiteurs que l'on peut trouver dans la vallée, nous avons apprécié la quiétude, le silence, l'air frais de la montagne et le véritable contact avec la nature, jugez plutôt :



Marmotte


Chien de prairie (pour mémoire)


Cerf

Nous sommes toujours impressionnés de pouvoir approcher ces animaux sauvages à quelques dizaines de mètres, alors qu'ils sont pratiquement invisibles et extrêmement craintifs en France... Bref, nous continuons notre petite promenade le long de la rivière Tuolumne en direction de Soda springs, une source d'eau gazeuse naturelle.


La rivière Tuolumne


L'eau gazeuse jaillit du sol à Soda springs

Dernière étape du jour, le col de Tioga pass, où il y avait encore une bonne épaisseur de neige (photo ci-dessous), avant de passer la nuit juste en dehors du parc, à Lee Vining, au bord du Mono Lake. Nous en reparlerons plus tard car cette petite ville en bord de highway avait le charme de la route 66...



Tioga pass

Toutes les photos de cette partie du parc de Yosemite sont en diaporama ci-dessous. Notre prochain article nous emmènera du côté de la vallée de la mort...



Réactions :