En route pour San Francisco !

18:07 vendredi 22 mai 2009

Les billets d'avion sont imprimés, l'itinéraire soigneusement préparé, même le parc de Yosemite nous a donné un petit coup de pouce en déneigeant puis ouvrant l'accès à la Tioga road ce mercredi, ce qui nous permettra de franchir la Sierra Nevada sans encombre avant de plonger dans la vallée de la mort. Que demande le peuple ?

Ce blog va donc subir une interruption d'une petite dizaine de jours, mais si vous désirez suivre notre voyage et découvrir certaines photos en avant première, vous pourrez nous suivre sur posterous en cliquant ici. La page sera comme un micro-blog avec des photos... Un Twitter amélioré, en quelque sorte.

Vous pouvez également toujours voter pour la photo du mois, si ce n'est déjà fait, ou tout simplement jeter un œil à nos plus jolies photos depuis nos débuts aux USA postées sur Flickr et également disponibles en diaporama ci-dessous :

Réactions : 

Je me suis récemment amusé à mesurer quelques distances "à vol d'oiseau" entre Besançon et quelques villes dans le monde, des villes qui nous semblaient très très loin lorsque nous étions en Europe, à savoir :

  • Besançon - Moscou (Russie) = 2360 kms
  • Besançon - Reykjavik (Islande) = 2530 kms
  • Besançon - Le Caire (Egypte) = 2900 kms
  • Besançon - Baghdad (Irak) = 3560 kms
  • Besançon - Téhéran (Iran) = 3920 kms
Et maintenant, la distance entre Philadelphie et San Francisco :



Voilà qui donne quelque peu le vertige... (notez que l'outil de Google permettant de mesurer ces distances tient compte de la courbure de la terre, pretty cool, huh?)

Savoir que Moscou est pratiquement deux fois plus proche de Besançon que San Francisco ne l'est de Philadelphie, ça fait tout de même réfléchir, non ? J'avoue avoir culpabilisé pendant quelques temps, me disant que nous n'avons jamais fait de tels voyages en Europe et que le simple fait d'être aux US nous a ouvert les yeux et l'esprit au delà du simple microcosme franco-français.

Bien entendu, cela reste plus facile de traverser les USA que de se rendre à Moscou, car il y a des aéroports partout, il n'y a pas le soucis des frontières, de la barrière de la langue, des différentes monnaies ou je ne sais quoi d'autre... Mais tout de même.

Autre comparaison amusante, la distance que nous allons parcourir sur la route pendant 9 jours, estimée à 1200-1300 kms, soit à peu près la distance entre Dunkerque et Nice... Là encore, c'est certainement plus facile aux US car nous allons nous en sortir avec trois pleins d'essence à 30 dollars et puis c'est tout, ce qui ne suffirait probablement pas à payer les simples péages autoroutiers entre les deux villes Françaises. Tout est relatif, Einstein avait raison !

Réactions : 

From Besançon to... California

20:43 dimanche 17 mai 2009

Samedi prochain nous nous envolerons pour notre première grande aventure de l'année 2009 : San Francisco et son Golden gate bridge ! San Francisco, c'est aussi la baie, les fameuses rues en pente, les cable cars et... la prison d'Alcatraz.

Golden gate bridge

Suivra un "petit" road trip d'environ 1300 kilomètres répartis sur 9 jours, qui nous emmèneront tout d'abord au parc national de Yosemite, connu pour ses montagnes de granite, ses chutes d'eau spectaculaires, ses séquoïas géants et... ses ours !

Yosemite valley

Après la fraîcheur de la baie de San Francisco et des montagnes de Yosemite (une des routes que nous espérons emprunter pour traverser le parc est toujours fermée à l'heure actuelle en raison de la neige), nous prendrons la direction du Sud pour traverser l'un des déserts les plus chauds de la planète : La vallée de la mort. Température moyenne ces jours-ci : 44 ° C. Nous rejoindrons ensuite Las Vegas, notre aéroport favori de la côte Ouest, avant de rentrer sur Philadelphie.

La vallée de la mort

Vous vous en doutez, nous sommes excités comme des puces, ce voyage étant aussi prometteur que notre précédent séjour sur la côte Ouest qui n'était ni plus ni moins que le plus beau voyage de toute notre vie !

En attendant, pour vous faire voyager un petit peu avec nous, séquence nostalgie avec deux petits clips Californiens (merci à Thérèse pour les liens !) :

San Francisco :



California dreamin' :

Réactions : 

En quelques mois d'arbitrage aux USA, je peux désormais me vanter d'être devenu arbitre de soccer international. Européens, Africains, sud Américains, toutes les différentes communautés d'expatriés se regroupent autour de leur passion commune pour le ballon rond, ce qui fait que le soccer Américain existe principalement par le biais de ces équipes venues des 4 coins de la planète.

D'ailleurs, l'une des compétitions les plus importantes dans le New Jersey s'appelle Champions League et comporte des équipes comme US Parma, SC Portugues, Fenerbahce USA... C'est enrichissant mais parfois aussi un peu folklorique, comme on peut le voir dans ce petit lot d'anecdotes accumulées lors mes 15 premiers matchs :

  • Amérique : Avant un match entre Polonais et Portugais, je discute avec les deux capitaines, leur soufflant que le match de ce jour était 100% Européen car je suis Français. Le capitaine de l'équipe locale me reprend : Moi je suis Américain, ils m'ont pris dans leur équipe pour que je serve d'interprète avec l'arbitre et les adversaires. L'avantage, c'est que ni vous ni moi ne comprendront quoique ce soit lorsqu'ils vous crieront dessus ! Avec le recul, c'est vrai que c'était bien pratique.
  • Afrique : Le NJ International FC est entièrement composé de joueurs Africains avec lesquels j'ai fini par sympathiser, les ayant arbitré trois fois consécutivement ou presque. A un moment, le coach m'appelle pour un remplacement. Je le laisse faire mais au bout de dix secondes, rien ne se passe. Je lui demande alors d'appeler le joueur qui doit sortir, pour accélérer un peu le processus. Il me pointe le joueur du doigt et me dit qu'il ne connaît pas son nom ! Je me charge alors d'attirer l'attention du joueur pour qu'il puisse enfin sortir... A la fin du match, un autre joueur vient me voir et me propose de jouer avec eux la saison prochaine. Je lui explique alors que tous les Français ne sont pas Zizou, en particulier ceux qui ont choisi la carrière d'arbitre !
  • Allemagne : L'équipe locale joue avec le maillot de l'équipe nationale Allemande, commence son échauffement une heure avant le coup d'envoi et pratique un foot très discipliné, rigoureux, bien qu'un peu plus physique que la moyenne. Ce que n'a pas apprécié un joueur de couleur, lâchant un "nous sommes tous de la même race" provocateur à un joueur Allemand suite à une action engagée de ce dernier, provoquant pratiquement une bagarre générale sur le terrain... Les conflits historiques ont la peau dure et ne facilitent pas la tâche des arbitres !

  • Italie : Ce soir là, le terrain de foot était pratiquement en bout de piste de l'aéroport international de Newark (photo ci-dessus), ce qui garantissait le passage d'un avion de ligne à basse altitude toutes les 30 secondes environ, me permettant ainsi de ne plus entendre les plaintes, intimidations et autres provocations incessantes de nos voisins transalpins. 90 minutes, 2 expulsions et 4 cartons jaunes plus tard, je comprenais pourquoi notre Zizou national a pété les plombs en 2006 : Zinédine, tu es pardonné !
  • Pologne : Une semaine après avoir arbitré une équipe Polonaise, je croise de nouveau les mêmes loustics sur un autre terrain, après une victoire... arrosée. Ils me saluent, bien joyeux, m'attirent près de leur voiture d'où ils sortent un verre et une bouteille de vodka, me disant que "ça m'aidera pour mon match". Non merci, je n'ai pas besoin de ça pour ne rien voir sur le terrain, je me débrouille très bien tout seul ! Demandez aux Italiens !
  • Portugal : Ce jour là, je suis obligé d'expulser le gardien Portugais qui anéantit une occasion de but manifeste en fauchant un joueur adverse. A la fin du match, les joueurs Portugais viennent me serrer la main, me tapent dans le dos, me font pratiquement la bise... Bizarre. Deux minutes plus tard, le capitaine et le coach viennent me demander de transformer le carton rouge en carton jaune sur mon rapport d'après match, car ils n'ont qu'un seul gardien et ils se sont bien comporté durant le match, alors je pourrais peut être être indulgent et ne pas suspendre leur joueur pour le prochain match...Ben voyons !
En conclusion, le foot aux USA, c'est souvent folklorique et surprenant. Pas plus tard que dimanche dernier, j'étais le seul arbitre désigné pour un match séniors de division soi-disant "semi pro". Dans ce cas de figure, les équipes ont préféré que je gère le match tout seul plutôt que de faire appel à des membres des deux équipes "à la touche", ce qui complique pas mal la tâche pour le hors jeu et les sorties du terrain...

A la fin de mon match, 9 arbitres débarquent pour officier sur 3 matchs entre enfants de 6 à 8 ans en trio... Vous avez dit logique ?

Réactions : 

Un jour, mon téléphone sonna...

Interlocutrice : - Hi, Mister Tchoteurde ?
Moi : - Himself [j'aime bien faire ça, je sais pas pourquoi !]
Interlocutrice : - Vous avez assisté à un match des Flyers récemment ?
Moi : - Ah non, mais les Sixers, oui.
Interlocutrice : - C'est pareil. A l'entrée, vous avez vu une charmante jeune fille qui vous a tendu un coupon à remplir et à mettre dans une urne, right ?
Moi : - C'était un monsieur, mais oui j'ai bien fait quelque chose comme ça.
Interlocutrice : - FELICITATIONS ! Le tirage au sort vous a désigné vainqueur d'une croisière aux Caraïbes ! [gros rire débile] Etes vous marié, Mr Tchoteurde ?
Moi : - Oui.
Interlocutrice : - Et bien Madame va pouvoir vous accompagner car c'est une croisière pour deux personnes ! Formidable, n'est ce pas ? [gros rire débile] Quelle est le prénom de l'heureuse élue ?
Moi : - Adeline.
Interlocutrice : - Quel joli prénom. Dîtes voir, d'où vient votre accent merveilleux ? [gros rire débile]
Moi : - Je suis Français.
Interlocutrice : - C'est vrai ? Quelle chance ! J'adore la France. L'année dernière, j'ai passé une semaine à Paris, j'adore cette ville, j'y retournerais bien d'ailleurs, bla bla bla. [gros rire débile] Etes vous content d'avoir gagné cette croisière aux caraïbes ?
Moi : - Ca semble plutôt pas mal en effet.
Interlocutrice : - C'est super ! [gros rire débile] Maintenant, je vais vous poser quelques questions pour pouvoir créer votre package et préparer votre voyage. Exciting, isn't it ? [gros rire débile]
Moi : - Oui.
Interlocutrice : - Je pense que vous voudrez prendre l'avion à Philadelphie ? La croisière démarrera ensuite à Miami [puis elle me demande mon adresse, autres numéros de téléphone, tout plein de questions et d'explications sur le voyage pendant 20 minutes environ...]
Interlocutrice : - Merci beaucoup pour votre patience Mr Tchoteurde, et encore toutes mes félicitations ! [rire débile] Je vais maintenant vous passer mon supérieur hiérarchique qui va vous communiquer un code confidentiel qui vous permettra de confirmer votre voyage. Veuillez patienter.
Supérieur hiérarchique : - Bonjour Mr Tchoteurde et félicitations ! Etes vous prêt à noter votre code de confirmation ? [puis il me donne le code et redonne la main à sa collègue rieuse]
Interlocutrice : - Voilà, tout est pratiquement prêt. Maintenant, je pense que vous travaillez et que vous serez libre vers 17h, n'est ce pas ?
Moi : - Plutôt 17h30, pourquoi ?
Interlocutrice : - Parfait, pourriez vous venir sur Princeton pour 18 heures afin de récupérer votre package de vacances ? Vous devrez également assister à une réunion d'une heure durant laquelle nous vous présenterons notre compagnie, puis vous rentrerez chez vous avec vos billets en poche ! Facile, n'est ce pas ? Vous n'aurez rien d'autre à faire. Adeline peut elle venir avec vous ?
Moi : - Attendez, je ne peux pas venir à Princeton ce soir, j'ai autre chose de prévu.
Interlocutrice : - Demain matin, peut être ?
Moi : -
Non plus.
Interlocutrice : - Alors Mardi soir, 19h, la semaine prochaine, ça vous va ? C'est la dernière opportunité, après je serai obligée de remettre votre voyage en jeu, ce serait dommage de ne pas saisir cette opportunité, trois jours dans les caraïbes, c'est formidable !
Moi : - Ok, ça ira pour Mardi soir alors.
Interlocutrice : - Encore bravo Mr Tchoteurde ! [elle me réexplique le processus, la présentation où il faudra arriver à l'heure car les autres participants n'attendront pas : Tiens, je ne suis pas le seul vainqueur, flute alors !] Avant de vous quitter, avez vous des questions ?
Moi : - Oui, une seule : Quelle est le nom de votre compagnie ?
Interlocutrice : - SUNDANCE VACATIONS
Moi : - Parfait. Tout est très clair, j'ai mon code, Mardi 18h. Merci beaucoup, bye !
Interlocutrice : - BYYYEEE and see you on Tuesday ! Congratulations again ! [rire débile]

Je suis alors allé sur Internet, ai recherché SUNDANCE VACATIONS sur Google et si le premier résultat était bel et bien le site officiel et sérieux de cette compagnie qui n'a donc rien d'une farce, les résultats suivants étaient : "Attention arnaque" - "Comment mon expérience avec Sundance Vacations a tourné au vinaigre" - "Voyage en enfer" - "Vente forçée" et autres joyeusetés.

Je lis alors ce témoignage qui ressemble beaucoup à mon expérience, sauf que je peux désormais savoir ce qui va m'arriver ce fameux Mardi soir, quand je devrai récupérer mes billets après une réunion d'une heure.

Le procédé

Nous irons dans une salle avec de la musique forte, où nous patienterons en compagnie des autres heureux vainqueurs. Ensuite, des commerciaux viendront discuter avec chacun des couples autour de tables suffisamment éloignées les unes des autres pour ne pas que l'on puisse entendre ce qui se passe chez ces voisins.

Le commercial essaiera alors de nous vendre des packages de vacances dont le prix variera entre 10 000 et 15 000 dollars. Nous refuserons mais il nous fera culpabiliser de ne pas renvoyer l'ascenseur à cette si gentille compagnie qui nous offre une croisière aux Caraïbes. Il appellera ensuite son supérieur hiérarchique qui baissera le prix de façon exceptionnelle, insistant alors davantage que le commercial.

Pendant ce temps, les tables voisines commenceront à sabrer le champagne, marquant ainsi la conclusion de (fausses ?) ventes et nous mettant davantage de pression. Il sera très difficile de repartir sans rien signer car ils prendront tout le temps qu'il faudra pour arriver au résultat espéré et d'autres artifices psychologiques seront mis en place pour nous pousser à acheter.

Harcèlement

Certains témoignages parlent de pratiquement 2 heures de négociations... Heureusement, Google nous a permis de ne jamais se rendre à Princeton ce Mardi soir.

Sundance Vacations a tenté de nous joindre 2 à 3 fois par jour durant la semaine qui suivra notre "absence à la réunion". Deux messages seront laissés sur notre répondeur, laissant entendre que nous étions en train de passer à côté d'un voyage extraordinaire, que c'était incompréhensible de laisser passer ça, etc etc... Tout est désormais rentré dans l'ordre mais leur mécanisme est bien pensé, même si la fille au téléphone était trop joyeuse à mon goût pour être crédible.

Qu'on se le dise : C'est la crise et ils sont prêts à tout pour obtenir notre argent !

Attention à Sundance Vacations qui sévit un peu partout aux USA, en particulier lors des rencontres sportives !


Pour lire des plaintes de victimes de Sundance Vacations, c'est par ici et par .

Réactions : 

Ocean City, "America's Greatest Family Resort" (la meilleure station balnéaire familiale d'Amérique) est une petite ville située entre Atlantic City et Cape May, le long de la côte New Jerseyenne. L'activité principale de la ville tourne autour de son boardwalk, grande promenade séparant l'océan et la plage des attractions et commerces :



Ocean City, sa plage, son boardwalk et ses attractions


Le boardwalk


La grande roue


Les mouettes à tête noire


Cerf volant

Ce ne sont pas les attractions familiales qui nous attiraient du côté d'Ocean City ce week-end, mais plutôt...


Un match de foot, bien entendu !

Les Barons d'Ocean City, une franchise jouant en Premier Development League, la 4ème division Américaine, débutaient en effet leur championnat ce Samedi soir contre les Weschester Flames de l'état de New York. J'étais l'un des arbitres assistants lors de ce match (remarquez l'état du terrain) :



Les Barons jouant dans un championnat semi professionnel, nous avons eu le droit à tout le tralala des événements sportifs à l'Américaine, de la fanfare jouant l'hymne national avant le match à la mascotte faisant son spectacle, le tout sous l'œil des caméras et d'une petite centaine de spectateurs... Ca ne plaisantait pas.


La mascotte





Malheureusement, l'événement a tourné court car après dix minutes de jeu en seconde période, la météo a subitement changé et de gros orages ont éclaté, inondant le terrain et entrainant l'arrêt prématuré de la rencontre. Il faut dire que le stade est situé à seulement 200 mètres de l'océan ! Nous aurons tout de même attendu près de 1h30 (Adeline dans l'auto et moi dans le vestiaire...) avant de renoncer à reprendre le match, dont le résumé se trouve par ici.


Le ciel s'assombrissant avant la tempête...

C'est donc juste avant minuit que nous avons rejoint un hôtel sur la côte pour une courte nuit, enchaînant sur un second match le dimanche matin à 10h... avant de pouvoir à nouveau profiter de la plage, cette fois-ci du côté de Long Branch City :






Qu'est ce que c'est que cet animal là ?


Jolies maisons en bord de mer

Encore un week-end bien chargé, y compris en coups de soleil !

Toutes nos photos en diaporama ci-dessous :



Réactions : 

Cela faisait bien longtemps que nous n'avions pas donné de petites nouvelles personnelles. Voici, en vrac, ce qui nous arrive ces jours-ci :

  • Si vous aimez la radio, l'émission "Franc Comtois du bout du monde" sur France Bleu Besançon consacre sa semaine à l'interview d'un Bisontin (dont on taira le nom) expatrié dans la région de Philadelphie. Ca se passe tous les jours à 18h10 pour un extrait de deux ou trois minutes, l'interview complète sera diffusée Samedi entre 12h et 12h30.

  • Je me plaignais de ne pas avoir beaucoup de matchs de foot à arbitrer aux USA : Je retire ce que j'ai dit. Avec 12 matchs au compteur dont 8 sur les 15 derniers jours plus 3 dans les 4 jours à venir, voilà que même les soirs de semaine sont pris par l'arbitrage...
  • Adeline fait de jolies pages avec les photos de nos voyages mais réalise aussi désormais des cartes ou des pages à la demande. Ses créations sont visibles par ici.
  • La grippe porcine (A H1N1 pour les intimes) a atterri pas très loin de chez nous, puisque trois habitants de notre petite ville de Mount Laurel ont été contaminés mais rapidement guéris. Les petits malins avaient séjourné au Mexique et au sud de la Californie, juste à côté de la frontière Mexicaine.
  • Notre prochain voyage d'envergure commencera dans un peu plus de deux semaines, direction San Francisco et la Californie. On a hâte d'y être !

Réactions : 

Rappel de la règle : Il vous suffit de voter parmi les 5 photos pré sélectionnées en utilisant le formulaire de sondage se trouvant dans la colonne de droite du site. Laissez ensuite un petit commentaire expliquant votre choix car si vous votez pour la photo gagnante, le tirage au sort peut vous désigner vainqueur d'un agrandissement de la photo !

Voici la sélection du mois, qui se résume à un duel urbain entre Philadelphie et New York :


LOVE
Le LOVE de Philadelphie devant le Comcast Center

The shadow of the Empire
L'ombre de l'Empire, New York

Evening light
Streets of Philadelphia

B&W
Géométrie New Yorkaise

Yellow cab fever
Les taxis sont partout, New York

Attention : Le tirage au sort est basé sur les commentaires, car nous ne pouvons pas identifier les votants via le formulaire de sondage.

Nous donnons également un point à tous ceux qui votent pour la photo "élue". A la fin de l'année, la personne ayant le plus de points (et, en cas d'égalité, le moins de cadeaux gagnés) aura le droit à un cadeau made in USA, pour récompenser votre fidélité et persévérance !

Good luck!

Réactions : 

Photo du mois de Mars 2009

07:40 vendredi 1 mai 2009

La photo élue est...

Water falls

...la chute d'eau (40% des voix) ! Les autres photos se partageant presque équitablement les votes restants.

Le vainqueur a été désigné par tirage au sort parmi les commentaires ayant choisi cette photo. Ce mois ci, l'agrandissement de la photo est remporté par Ann Ael ! Félicitations ! (merci de nous communiquer tes coordonnées : adeline.alain @ gmail.com)

Les autres personnes ayant voté pour cette photo marquent un point pour le concours "annuel". Stéphanie poursuit son sans faute depuis le début du jeu (4 pts) tandis que Alexis et William sont désormais en embuscade avec 3 points.

Merci pour votre participation à tous et rendez vous très bientôt pour le vote du mois d'Avril !

Réactions :